Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Dans le couple

Les règles de la bête à sacrifier à l'occasion d'une naissance (Al-'aqiqa)

Le message de l'Islam

Le terme "Al-'aqiqa", désigne au sens légal, la bête que l'on sacrifie à l'occasion du nouveau-né, le septième jour, lors du rasage de ses cheveux.

Ce rituel est une sunna confirmée; d'après le hadith de Salmane Ibn 'Amer Ad-Dhabbi qu'Allah l'agrée: j'ai entendu le messager d'Allah -que les éloges et le salut soient sur lui- dire: (pour chaque enfant une 'aqiqa, faites donc couler le sang en sacrifiant une bête, et nettoyez-le de toute impureté). Narré par Boukhari. Et d'après le hadith de Samoura qu'Allah l'agrée, le prophète -que les éloges et le salut soient sur lui- a dit: (chaque enfant est un gage contre la 'aqiqa qu'on lui doit, et que l'on doit sacrifier le septième jour. On doit notamment lui donner un prénom et lui raser les cheveux). Narré par Ahmed, Abou Daoud, Tirmidhi, Nassaï et Al-Albani l'a authentifié.

Et d'après le hadith de Abdoullah Ibn Amr Ibn Al-açe qu'Allah l'agrée: le prophète -que les éloges et le salut soient sur lui- a dit: (quiconque a un nouveau-né et souhaite accomplir un rituel, qu'il le fasse). Narré par Abou Daoud, Nassaï et Al-Albani l'a authentifié.

Quant au moment de l'immolation de la 'aqiqa, il commence dès la séparation du nouveau-né entièrement du ventre de sa mère, et continue jusqu’à l'âge de la puberté.

Cependant, il est recommandé et préférable, de faire ce sacrifice le septième jour de sa naissance; d'après le hadith de Samoura qu'Allah l'agrée, précédemment cité.

Selon la sunna, on doit sacrifier deux moutons pour le garçon, et un mouton pour la fille, d'après le hadith de Oum Karz  Al-ka'biya qu'Allah l'agrée qui a dit: j'ai entendu le messager d'Allah -que les éloges et le salut soient sur lui- dire: (on doit sacrifier deux moutons semblables pour le garçon, et un seul mouton pour la fille). Narré par Ahmed, Abou Daoud, Nassai et Al-Albani l'a authentifié.

source: tiré d'un chapitre de l'ouvrage intitulé "Al-Fiqh Al-mouyassar", avec quelques modifications.

Notez  




Autres articles
Le droit de la femme à l'égard de son époux après le divorce
Les moyens remédiant aux divergences conjugales
L'islam préfère la durabilité du mariage à la répudiation
L'équité envers ses épouses est une obligation religieuse et un devoir social.
La sentence religieuse sur l'avortement ?
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com