Les enquêteurs de l'ONU exigent un accès illimité à la Birmanie     France : L'occupation de la mosquée jugée cinq ans après     Royaume-Uni : des policiers suscitent la colère en entrant dans une mosquée avec leurs chaussures     Achoura 2017 : date officielle     Abu Dhabi : Présentation de manuscrits rares du Coran dans le cadre d’une grande exposition
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>La vérité sur les sujets qui discréditent l'Islam

Le Messager a-t-il légué sa succession (la kilafat) à Alî?

Cheykh Abdelaziz Ibn Baz

Nul groupe des musulmans autre que les chiites n'ont tenu ces propos. Ce sont des faux propos qui n'ont pas de fondement dans les hadiths authentiques du messager d'Allah (prière et paix sur lui). Des nombreux signes, ont prouvé, en fait, que le calife du prophète sera 'Abou Bakr As-Siddîq (qu'Allah soit satisfait de lui et du reste des compagnons du prophète, (prière et paix sur lui), mais le prophète ne l'a pas prescrit d'une façon explicite et ne l'a pas enjoint d'une manière tranchante. Il a donné certains ordres qui en ont fait la preuve comme le fait de présider les gens à la salât pendant sa maladie. Et lorsqu'on a évoqué au prophète la question du califat, il a dit (prière et paix sur lui) : « Allah et les croyants refusent tout le monde sauf Abou Bakr ». C'est pourquoi, les compagnons (qu'Allah soit satisfait d'eux) lui ont fait pacte d'allégeance après la mort du Prophète (prière et paix sur lui) y compris: 'Alî (qu'Allah soit satisfait de lui), et ils ont été unanimes au fait qu'Abou Bakr est le meilleur d'entre eux. Dans le hadith rapporté par Ibn `Omar (qu'Allah soit satisfait d'eux), on a indiqué que les compagnons (qu'Allah soit satisfait d'eux) disaient durant la vie du prophète (prière et paix sur lui) : « le meilleur de cette 'Oumma après son Prophète est Abou Bakr ensuite `Omar puis `Othmân ». Le Prophète (prière et paix sur lui) acquiesçait à leur avis. Les textes ont concordé que 'Alî (qu'Allah soit satisfait de lui) disait: le meilleur de cette 'Oumma après son Prophète est Abou Bakr ensuite `Omar. Il disait (qu'Allah soit satisfait de lui) : je fouetterai quiconque vient dire qu'il me préfère à eux, le même nombre de coups que devrait subi celui qui forge des mensonges. Il ne s'est jamais considéré comme le meilleur de la 'Oumma et n'a jamais prétendu que le Messager (prière et paix sur lui) lui a légué le califat ou que les compagnons (qu'Allah soit satisfait d'eux) ont été injustes à son égard et ont pris son droit. Et lorsque Fâtima (fille du prophète et femme d'Ali) était morte (qu'Allah soit satisfait d'elle) il a fait un deuxième pacte d'allégeance à Abou Bakr As-Siddîq pour confirmer le premier et démontrer aux gens qu'il s'accordait avec l'ensemble des musulmans et qu'il ne refuse pas dans son for intérieur son serment prêté à Abou Bakr (qu'Allah soit satisfait d'eux tous), et lorsqu'on a poignardé `Omar et que six personnes des dix qui étaient promus au paradis, y compris 'Alî (qu'Allah soit satisfait de lui), se sont consultés (à propos du califat), il n'a pas désapprouvé `Omar à ce sujet ni durant sa vie ni après sa mort et n'a pas dit qu'il avait plus de droit au califat.

 Il n'est admis à personne alors d'attribuer des paroles mensongères au messager d'Allah (prière et paix sur lui ) et de dire qu'il a légué à 'Alî le califat, alors que 'Alî lui-même ne l'a pas prétendu, encore moins aucun des compagnons. Au contraire, ils ont été unanimes sur la validité du califat d'Abou Bakr, de 'Omar et de 'Othmân et c'est ce qu'a reconnu 'Alî (qu'Allah soit satisfait de lui). Il a participé, durant leurs règnes, au djihad, aux consultations et à d'autres choses. Comme pour les compagnons, cet état de choses a fait le même objet de consensus pour tous les musulmans. Il n'est donc permis à personne ou à un groupe, comme les chiites ou les autres, de prétendre que 'Alî était le mandataire et de considérer le califat avant lui comme nul. De même, il n'est permis à personne de dire que les compagnons ont traité injustement 'Alî et qu'ils l'ont privé de son droit. Ces allégations se tiennent pour les plus erronées et altèrent la confiance en les compagnons du prophète (prière et paix sur lui),y compris 'Alî (Qu'Allah soit satisfait de lui et d'eux tous)

Allah a purifié la 'Oumma de Mohamed et l'a préservé d'être entraînée dans un égarement. Nombreux sont les hadiths authentiques où le Prophète (prière et paix sur lui) a attesté: « Un groupe de ma communauté ne cesse d'être sur la vérité, étant ainsi victorieux ». Il est donc impossible que la 'Oumma aurait suivi ce faux pendant la plus noble de ses époques, à savoir : la question du califat d'Abou Bakr, de 'Omar et de 'Othmân; Quiconque croit en Allah et au Jour Dernier et connaît les moindres commandements de l'Islam ne doit pas tenir de telles paroles. C'est à Allah qu'on demande secours et il n'y a de force ni de pouvoir qu'en Allah le Très Grand.

Notez  




Autres articles
Pourquoi l’Islam est-il victime de tant de haine ?
Le droit de la femme à l’héritage en Islam
Quel changement a-t-il apporté l'Islam en faveur des femmes?
L'Islam et la jeune fille
L'extrémisme religieux est le fruit de la MAUVAISE COMPREHENSION des textes
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com