Birmanie: une bombe artisanale explose dans une mosquée     Birmanie : Les ministres des Affaires étrangères d'Egypte et du Bangladesh discutent des moyens de protéger les musulmans Rohingyas     Canada : Un colloque sur l'islamophobie à Québec     Allemagne : l'entrée tonitruante de l’AfD, parti islamophobe et xénophobe, au Bundestag     France : Les Turcs abandonnent leur projet de mosquée à Quimper
 
Discussion en ligne avec l’administrateur du site (En cours de construction)
 
 
 
  

Il est donc interdit de les imiter en décalant une festivité de quelques jours, telle que la fête de Pâques ou de Noël...
L’Association cultuellede Sens et sa région a acheté à la commune un terrain...
Photo et commentaire  
 




 
Accueil>Moyens de rapprochement et d'obtentions de bienfaits

Paroles d'Al-Hassan Al-Basri

Le message de l'Islam

Il disait : "Celui qui accuse son frère (d'avoir commis) un péché, alors qu'il s'en est repenti auprès d'Allah, Puissant et Grand, ne mourra pas avant de se faire éprouver par ce péché."

(page 50)

 

On rapporte qu'un jour il tint un sermon, alors un homme respira avec difficulté, il dit alors:

 

"Ô fils de mon frère !

Que désires-tu par ce que tu as fait ?

Si tu es sincère, tu t'es dévoilé et si tu mens, tu t'es détruit.

Certes, les gens faisaient des efforts lorsqu'ils faisaient des invocations et pas un son n'était entendu de l'un d'eux.

Certes, il y avait parmi ceux qui étaient avant vous, celui qui lisait le Coran en entier sans que son voisin ne l'entende.

Il y avait celui qui s'instruisait dans la religion sans que son ami ne le sache."

On a dit à l'un d'entre eux: "Comme tu te tournes peu lors de ta prière et comme ton recueillement est admirable!"

Il répondit: "Ô fils de mon frère! Et qui peut te dire où était mon coeur?".

(page 119)

 

Il disait:

 

"On rapporte qu'Abû ad-Dâr a dit: Trois choses me font rire, et trois (autres) me font pleurer;

Me font rire :

celui qui espère en la vie terrestre alors que la mort le demande,

le distrait qui est constamment surveillé

et celui qui rit à pleines dents alors qu'il ne sait pas si son Seigneur est satisfait de lui ou s'Il est en colère contre lui;

Me font pleurer :

les terreurs du Jour de la résurrection,

la rupture des actes

et le fait d'être debout face à Allah, Puissant et Grand, sans savoir si on va ordonner (de me conduire) au Paradis ou en Enfer."

(page 126)

 

(Traduction rapprochée)

 

"Mais non! Vous saurez bientôt!" (Coran 102/3) et dit:

 

"Ô vous les gens!

Si une créature vous menaçait, vous ne seriez pas tranquille alors, comment en serait-il si le Souverain des rois, Le Vivant qui ne meurt pas, vous menaçait?"

 

Lorsqu'il lisait le Coran et qu'il arrivait à cette sourate, il ne passait pas à la suivante et ne cessait de la répéter et de pleurer jusqu'à ce que finissent ses pleurs, que la miséricorde d'Allah soit sur lui et qu'Il l'agrée.

(page 143)

 

Source : “Al-Hassan Al-Basri, sa piété, sa sagesse, sa dévotion son ascétisme et ses sermons” de l’Imam Ibnoul Jawzih

 

 
Notez  




Autres articles
Les deux sortes d'injustice
Le mérite de la salutation
Comment faire disparaitre la tristesse et l'angoisse?
Le mérite de rendre visite au malade
La mauvaise passion est le véritable ennemi du croyant
 

Nouveau commentaire


 
 
 
512 caractères max

Les commentaires sont modérés : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un modérateur du site.

Il est évident que les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne seront pas publiés. Les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article ou incorrecte d’un point de vue islamique ne seront pas prises en compte.


 
 
 
     
       
 
Website for Muslims
Website for non Muslims
Francais
Espanol
Chinese site
Pусский
 
Copyright © 2011 - Tout droits réservés - islammessage.com