Side Links

  |      |   

 Louanges à Allah, exalté soit-Il, Seigneur de l’univers, et qu’Allah répande Ses bénédictions sur l’Imam des messagers et Maître des premiers et des derniers, notre Prophète Mohammed et qu’Il lui accorde,  ainsi qu'à sa famille et l’ensemble de ses Compagnons, le salut.

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur religion. […] » (Coran 2/120).

Le Prophète () a dit :

-        « Vous suivrez la voie de ceux qui vous ont précédés empan par empan et coudée par coudée, et même s'ils entrent dans un trou de lézard, vous les suivrez ».

-        « Ô Messager d’Allah, s'agit-il des juifs et des chrétiens ? », s’écrièrent les Compagnons.

-        « Et de qui pourrait-il s'agir sinon d’eux ?! », répondit-il. » (Boukhari et Mouslim)

Le Prophète () a dit : « Celui qui imite un peuple en fait partie ». (Ahmad, Abû Dâwûd : Sahîh)

La célébration de la fête de la Saint-Valentin fait partie des coutumes étrangères à la société islamique et que promeuvent certains intellectuels en milieu islamique afin d’imiter les Occidentaux dans leur comportement. Cette fête se répand dans les pays islamiques et est populaire chez les jeunes en général et les adolescents, garçons et filles, en particulier, et accompagne le mois de février comme une chose qui lui est indispensable. C’est une fête qui appelle en apparence à l’amour, à l’affection et à la fraternité, mais qui en réalité appelle au vice, à l’abandon de la vertu, au renoncement de la jeune fille à sa chasteté, à sa pureté et à sa pudeur pour s’enliser dans le cloaque des péchés, l’éloignement d’Allah, exalté soit-Il, l’abandon des principes vertueux de l’Islam. C’est une fête qui encourage à la mixité entre jeunes garçons et filles, et appelle même à plus que cela, c’est-à-dire à la perversité entre les deux sexes qui conduit au désastre. Il est connu d’après la religion islamique qu’Allah, exalté soit-Il, a prescrit pour la communauté de Mohammae () deux fêtes et pas une de plus. Ces deux fêtes sont Aid al-Fitr et Aid al-Adhâ 

Anas ibn Mâlik, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté :

« Lorsque le Messager d'Allah,() arriva à Médine, ses habitants avaient deux jours durant lesquels ils s'amusaient. Il leur demanda :

-        ‘Qu'est-ce donc que ces deux jours ? ’

-        ‘Nous nous y amusions au temps de la Djâhiliyya, répondirent-ils.

Le Messager d'Allah () dit alors : Allah les a tous deux remplacés pour vous par deux autres jours meilleurs qu’eux : le jour de l'Aid al-Fitr et celui de l'Aid al-Adhâ . » (Abû Dâwûd, al-Nasâ`î : Sahîh)

Infractions à la Charia commises lors de la Saint-Valentin

1-   La fête de la Saint-Valentin est une fête qui a été instituée par l’Église. Will Durant mentionna dans son livre intitulé « L’Histoire des civilisation » que l’Église élabora un calendrier ecclésiastique et fit de chaque jour une fête en rapport avec un Saint, et en Angleterre, on célébrait la fête de Saint-Valentin qui se déroulait vers la fin de la saison hivernale, et comme ils le disent, lorsque débute cette journée, les oiseaux se marient entrainant un énorme enthousiasme dans les forêts et les jeunes mettent des fleurs sur les appuis de fenêtre des maisons des jeunes filles dont ils sont amoureux.

2-   Il est mentionné que la Saint-Valentin remonte au temps des Romains et non à la période islamique et cela signifie que cela fait partie des particularités des chrétiens, et l’Islam et les musulmans n’ont rien à voir avec cela. Chaque peuple a sa fête comme l’a dit le Prophète () : « Chaque peuple a sa fête. » (Boukhari et Mouslim). Cette parole provenant de lui () exige que la fête de chaque peuple lui soit particulière, comme le dit Allah, exalté soit-Il (sens du verset) :« […] À chacun de vous, Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. […] » (Coran 5/48). Si les chrétiens ont une fête et que les juifs en ont une autre, cela leur est particulier et le musulman ne doit pas y participer tout comme il ne participe pas à leur législation ni ne prie en direction de leur Qibla.

3-   C’est une fête qui, à son commencement, débuta par un tirage au sort afin que des adolescents, garçons et filles, fassent connaissance et entament une relation avec consentement et amour. Est-ce donc là la manière en l’Islam de choisir celle qui sera la future femme du foyer ? Ou est-ce une manière de faire de la femme un prix de loterie ?

4-   Saint Valentin tombe amoureux de la fille du geôlier et lui envoie des lettres d’amour ? Observez donc cette étrange contradiction de la part d’un Saint qui fait cela ? Aucune personne raisonnable ne douterait que cet acte n’ait pu être commis que par un homme faible de foi et peu vertueux au point d’en arriver à flirter avec des jeunes filles par le biais de lettres d’amour et de paroles poétiques, alors comment un Saint pourrait-il commettre un tel acte ? Le Saint chez les chrétiens est « le vertueux qui a atteint le sommet de la vertu et de l’agrément d’Allah, exalté soit-Il, le croyant qui meurt pur et vertueux ».

5-   Le Pape fit du jour de la mort de Saint Valentin, le 14 février 270, une fête de l’amour. Qui est donc le Pape ? C’est le Pontife Suprême, chef de l’Église Catholique et successeur de Saint-Pierre. Regardez donc comment ce Pontife Suprême leur prescrit de célébrer cette fête, qui est une innovation dans leur religion : cela ne nous rappelle-t-il pas la Parole d’Allah, exalté soit-Il, qui dit (sens du verset) : « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah […] » (Coran 9/31). ‘Adiy ibn Hâtim a rapporté : « Je suis allé trouver le Prophète () avec à mon cou une croix en or, il me dit alors : ‘Ô ‘Adiy, débarrasse-toi de ce fétiche’, et je l’entendis réciter le verset de la sourate al-Tawba (Le Désaveu) : ‘Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah […]’. Il dit ensuite :

‘Ils ne les adoraient pas, mais lorsque ceux-ci déclaraient une chose licite, ils la considéraient comme telle, et lorsqu’ils déclaraient une chose illicite, ils l’interdisaient’. » (al-Tirmidhî :Hasan)

6-   Les chrétiens ont pris l’habitude à cette date de souhaiter bonne fête à leurs bien-aimés et les statistiques démontrent que la fête de la Saint-Valentin est la seconde occasion après la fête de Noël pour les chrétiens. S’il s’avère donc que la fête de la Saint-Valentin est l’une des fêtes des chrétiens et qu’elle vient en deuxième position après la fête de Noël (la fête de la naissance de Jésus) comme le montrent les statistiques, il n’est alors pas permis aux musulmans de participer avec eux à la célébration de cette date, car il nous est ordonné de nous opposer à eux dans leur religion, leurs coutumes et leurs autres particularités, comme cela est mentionné dans le Coran, la Sunna et admis par le consensus des oulémas.

Source: Islamweb

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message