Side Links

  |      |   

Question : Comment le musulman doit-il rattraper les prières qu'il a ratées, comme la prière du Fadjr (du matin) par exemple ? Doit-il réciter à haute voix si la prière est "Djahriyya" (Prière récitée à haute voix) ? Renseignez-nous, qu'Allah vous bénisse.

Réponse : Celui qui a raté une ou plusieurs prières prescrites, doit s'empresser de les rattraper de la façon dont il devait les accomplir. En effet, si c'était des prières qui sont à réciter à voix haute, alors il les rattrape en priant à voix haute comme par exemple, la prière du matin, de l'Ichâ' et de Maghrib. En revanche, si ce sont des prières où l'on doit réciter à voix basse, il les priera à voix basse comme, la prière de Zhouhr et de `Asr. Il les rattrape de la même façon qu'il aurait faite, en priant aux heures prescrites. Cependant, cela ne concerne, que celui qui n'a pas prié par oubli, parce qu'il dormait ou parce qu'il était malade et pensait qu'il ne pouvait pas s'acquitter de celle-ci dans cet état et l'a retardée par ignorance. Dans ce cas là, il accomplit sa prière comme elle a été prescrite, suivant cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : Lorsque l'un d'entre vous s'endort sans avoir accompli la prière ou s'il l'oublie, qu'il la fasse dès qu'il s'en rappelle. Telle est la seule expiation de cela. Rapporté authentiquement par Al-Boukhârî et Mouslim.

Il est authentiquement rapporté d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) qu'il dormit, lui et ses compagnons, lors de l'un de ses voyages et ne se réveilla pas pour la prière du Fadjr. Seul la chaleur du soleil les réveilla. Lorsqu'ils se levèrent, il (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ordonna à Bilâl de faire l'Adhân (l'appel à la prière) et il pria. Et ce, de la même façon qu'il la priait à son heure prescrite.

Par contre, si une personne abandonne volontairement la prière puis Allah la guide et qu'elle se repente, il n'est pas nécessaire qu'elle les rattrape. En effet, l'abandon délibéré de la prière est de la grande mécréance, donc la personne qui se repent n'a rien à rattraper, car le repentir sincère efface ce qui lui précède. Si le serviteur d'Allah se repent sincèrement d'avoir délaissé la prière, Allah ne tiendra pas compte de cette négligence. Et il n'a pas à rattraper ce qui lui a échappé, selon le plus juste des deux avis des oulémas.

Le rattrapage de la prière ne concerne que celui qui l'a délaissé par oubli, par ignorance, pensant que la maladie est une excuse pour la retarder et la prier une fois qu'on est en bonne santé ou en raison du sommeil. Par contre, celui qui la délaisse intentionnellement, et nous cherchons refuge auprès d'Allah contre cela, devient mécréant, conformément à cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : Ce qui fait la différence entre nous et eux, c'est la prière. Quiconque l’abandonne devient alors mécréant. Rapporté par l'Imam Ahmad et les auteurs des Sounan avec une chaîne de transmission authentique selon Bourayda ibn Al-Houssayb Al-Aslamî (qu'Allah soit satisfait de lui). Il dit également (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : Entre l’homme, le polythéisme et la mécréance, il y a l’abandon de la prière Rapporté par l'imam Mouslim dans son Sahîh du hadith de Djâbir ibn `Abd-Allah (qu'Allah soit satisfait des deux). Il y a à ce sujetd'autres hadiths qui ont le même sens.

En résumé : Celui qui délaisse la prière intentionnellement par négligence ou en niant son caractère obligatoire, devient mécréant. Celui qui conteste son caractère obligatoire est mécréant selon l'unanimité des oulémas. En effet, ils sont unanimes sur le fait que celui qui nie qu'elle est obligatoire a mécru et est coupable d'un acte de grande mécréance (Koufr Akbar), implorons Allah de nous accorder le salut. Quant à celui qui la délaisse par paresse, il ressemble aux hypocrites et cela est également de la grande mécréance selon le plus juste des deux avis des oulémas.

Il se doit se repentir auprès d'Allah, par un repentir sincère et véridique et cela comprend : regretter ce qu'il a commis, y renoncer et la ferme volonté de ne plus recommencer, glorifiant ainsi Allah (Exalté Soit-il), désirant Sa récompense et se préservant de Son châtiment. Cependant, il n'a pas à tout rattraper, car le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) n'a pas ordonné aux repentants parmi les apostats de refaire les prières qu'ils avaient délaissées. De même que les compagnons (qu'Allah soit satisfait d'eux) à l'époque d'As-Siddîq (Abou Bakr) et de ceux qui vinrent après lui, n'ordonnèrent pas aux apostats de rattraper leurs prières délaissées. Or, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit : L’Islam efface ce qui l'a précédé (comme mécréance, et comme péchés) et le repentir efface ce qui l'a précédé (comme péchés). Il a dit aussi (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : Celui qui se repent d'un péché est pareil à celui qui n'a jamais commis de péché Qu'Allah vous accorde la réussite.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message