Side Links

  |      |   

 

Je me suis récemment convertie à l’islam. Je viens du Richmond, en Virginie. Je n’avais jamais rencontré de musulmans avant l’année dernière et j’ignorais totalement qu’il existait un centre islamique dans ma propre ville. J’étais cependant très intéressée par l’islam durant cette période, mais je ne trouvais rien à lire. J’avais lu des encyclopédies et n’importe quel livre qui me tombait sous la main, mais tous étaient écrits par des non-musulmans. Ils disaient que Mohamed (PSAL) avait écrit le Coran au VIIe siècle, que les musulmans adoraient la pierre noire et que l’islam alimentait la haine envers les femmes. Ils disaient également que Mohamed (PSAL) avait plagié la Bible, que l’islam avait été répandu avec le Coran dans une main et une épée dans l’autre et sous-entendaient (quand ils ne le disaient pas clairement) que tous les musulmans étaient Arabes. L’un de ces livres disait même que le mot ‘Allah’ était dérivé de al-lot, le dieu de la lune chez les Arabes païens. Ces exemples ne sont qu’un petit aperçu des mensonges que j’ai pu lire. Un jour, deux femmes pakistanaises (qui étaient également muhajabas – portant le hijjab) sont venues à mon université. Nous nous étions liées d’amitié et j’avais commencé à leur poser toute une série de questions. J’avais déjà renoncé au christianisme à l’âge de 12 ans et rien ne remettait donc en question mes propres croyances. J’avais terminé mes études de biologie et je ne m’identifiais à aucune religion. J’étais étonnée de ce qu’elles me disaient et je me rendais compte que toutes mes croyances étaient mensongères. Je suis ensuite retournée chez moi durant les vacances d’été. J’avais mon propre appartement et j’ai commencé à travailler chez 7-11. J’étais à mon travail lorsqu’une femme noire muhajaba est entrée dans le magasin. Je lui avais demandé où et quand elle pratiquait sa foi, elle m’avait répondu qu’il existait un centre islamique dans la même rue où je travaillais, j’étais stupéfaite.

Je m’y suis rendue le lendemain mais n’y ai trouvé personne. J’y suis donc retournée le surlendemain (qui en l’occurrence était un vendredi) et j’ai pu y rencontrer quelques personnes. Un homme m’avait alors demandé de revenir la semaine suivante vers midi afin de pouvoir faire la connaissance de quelques femmes. Il’ avait dit «midi » mais en réalité il voulait dire durant le «dhur » pas 12h. Je l’ignorais. Donc, la semaine suivante j’y suis retournée à 12h sans trouver personne. Subhanallah, j’avais décidé d’attendre pour une raison ou une autre. Et j’ai effectivement patienté durant une heure et demi (la prière du Juma (du vendredi) commence à 14h) pour pouvoir enfin rencontrer quelques personnes. Une femme m’a ce jour-là offert une copie de « La Bible, le Coran et la Science » de Maurice Bucaille. En achevant sa lecture, je savais que je voulais devenir musulmane. Après tout, j’étais spécialisée en biologie. Je savais que ce que le Coran ne pouvait qu’être la parole d’Allah (swt) et non l’oeuvre d’un homme illettré, analphabète. J’y suis donc retournée la semaine suivante et j’ai prononcé la chahada (par laquelle le musulman déclare sa foi et accepte le message de l’islam). Lorsque mon père a appris ma conversion, il est devenu fou au point de venir dans mon appartement et de tout déchirer, y compris le Coran. J’avais appelé la police qui était venue chez moi mais les agents ont refusé de m’aider. Ils m’avaient répondu : « ne pensez-vous pas qu’il ait raison ? » Le discours habituel. Je suis alors partie à Nashville, dans le Tennessee. Je suis restée en contact avec mon père malgré cet épisode car le Coran nous ordonne d’honorer nos parents (sans distinction aucune entre un Kafir (non-croyant) ou un musulman) et parce que l’histoire de Omar Ibn Al-Khattab (raa) me revient à l’esprit. Il avait une telle haine pour l’islam qu’il avait coutume de battre jusqu’à se faire mal une jeune esclave musulmane qui était à son service. Alhamdoullillah, Allah (swt) m’a récompensée de mes efforts. J’ai revu mon père pour la première fois cet été, il a accepté ma conversion sans trop de commentaires. Je pense qu’il comprend à présent qu’il ne peut pas me contraindre à renoncer à l’islam.

 

Source: Pourquoi ont-ils choisi l’islam ?

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message