Side Links

  |      |   

 

Q1: Est-ce que le musulman serait excusé s'il commet un acte d'association tel que le sacrifice ou les Vœux pour une autre divinité qu'Allah par ignorance?

 

R1: Les actes se divisent en deux catégories: une où l'on excuse pour l'ignorance et une autre où on n'excuse pas.

 

Si la personne qui commet cet acte est musulmane, pourtant il commet un tel acte d'association, en adorant autre qu'Allah, elle ne sera pas excusée, faute de ne pas demander, ou de manque de clairvoyance par rapport à sa religion, donc elle ne sera pas excusée. Quant à son adoration d'autres divinités qu'Allah, que ce soient des morts, des arbres ou même des statues païennes, à cause de la réticence et l'inattention par rapport à sa religion, selon la Parole d'Allah le Tout-Puissant: {Ceux qui ont mécru se détournent de ce dont ils ont été avertis} ; vu que le Prophète (saws.gif) lorsqu'il a demandé à Allah la permission de demander le Pardon pour sa propre mère puisqu'elle était morte sur la croyance de son peuple adorateur des Païens; et vu aussi que (saws.gif) a dit à quelqu'un qui lui avait demandé la même chose pour son père: « Il est en Enfer, puis ayant vu le visage de ce dernier tracassé, il dit: "Mon père et le tien sont tous en Enfer" », [1] puisqu'il est mort associant à Allah, et adorant autre qu'Allah, Exalté soit-Il, qu'en est-il alors d'un musulman qui adore Al-Badawi, ou Al-Hosayn, ou qui adore le cheikh 'Abd- Al-Qâdir Ad-Djilânî ou le Prophète même (saws.gif), ou 'Alî ou d'autres qu'eux.

 

Ceux-là et leurs semblables, à fortiori, ne seraient pas excusés ; car ils ont commis le grand acte d'association alors qu'ils font partie des musulmans, et qu'ils ont entre les mains le Coran ainsi que la Sunna du Prophète (saws.gif), pourtant ils y sont réticents.

 

La seconde catégorie: concerne ceux qui sont excusés par ignorance tels que celui qui naît dans un pays loin de l'Islam, ou les gens de la "fatra" et leurs semblables, qui n'ont pas reçu de message d'Allah, ceux-là sont excusés de leur ignorance, et leur sort revient à Allah, Exalté soit-Il, et l'authentique retenu c'est qu'ils seront examinés le Jour de la Résurrection, s'ils répondent par l'affirmative ils rentreraient au Paradis, mais s'ils désobéissent, ils seraient alors damnés de l'Enfer; selon sa parole, Exalté soit-Il: {Et Nous n'avons jamais puni (un peuple) avant de (lui) avoir envoyé un Messager} et selon plusieurs Hadiths Sahîh (authentiques) dans le même sens.

 

D'ailleurs, avait étayé dans ce sens le grand savant Ibn Al-Qayyim (Qu'Allah lui fasse miséricorde) vers la fin de son ouvrage intitulé: "Tarîq Al-Hidjratayn" (Le chemin des deux Hégires), en invoquant les catégories des chargés de responsabilité. C'est un ouvrage de valeur qui mérite d'être consulté.

 

Cheikh Ibn Baz 



[1] Numéro de la partie: 4, Numéro de la page: 27

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message