Side Links

  |      |   

Une décision du tribunal du travail donnant raison à trois travailleuses musulmanes pourrait bien faire jurisprudence.

Voilà un jugement qui pourrait faire l’effet d’une véritable bombe dans le droit du travail en Belgique. Pour la première fois, la justice belge a considéré que la loi luttant contre les discriminations (NdlR : que ce soit l’âge, le sexe ou la religion) était plus importante qu’un règlement de travail. Le cas concerne un sujet à haute portée médiatique : celui du port du hijab dans une entreprise. Un conflit opposant Actiris, l’Office bruxellois de l’Emploi, à trois de ses travailleuses qui refusaient de retirer leur voile a été tranché ce lundi en faveur de ces dernières.

Le président du tribunal du travail a ordonné à Actiris la cessation d’une partie de l’article 10 de son règlement, car celui-ci irait à l’encontre d’une ordonnance de 2008 visant à promouvoir la diversité et à lutter contre la discrimination dans la fonction publique régionale bruxelloise.

Le point à supprimer est le suivant : « Durant leurs prestations, les membres du personnel d’Actiris n’affichent leurs préférences religieuses, politiques ou philosophiques ni dans leur tenue vestimentaire, ni dans leur comportement ».

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message