Side Links

  |      |   

«C’est normal qu’on ne voit pas le minaret sur le projet ? Toutes les mosquées ne doivent-elles pas en avoir un ? » Venue samedi aux portes ouvertes de l’Association cultuelle des musulmans de Courbevoie, installée dans des préfabriqués rue des Fauvelles, cette habitante a découvert le projet de mosquée que fidèles et adhérents espèrent construire sur ce terrain.

Un terrain voisin de la déchetterie municipale, et mis à disposition par la mairie depuis 2013. «Je trouve le bâtiment très beau, mais l’architecte n’est pas musulman ? poursuit la quinquagénaire en désignant Sébastien Maniglier, l’architecte venu présenter au public le futur édifice. «Ne faut-il pas un spécialiste des mosquées ? » «Non, Sébastien est plutôt spécialisé dans l’environnement, explique la secrétaire générale de l’association, Norouda Benali. Il s’est attaché à proposer un bâtiment qui accueille la lumière naturelle et très économe en énergie. On ne veut pas de gaspillage. Et étant donné la situation de la mosquée, à côté de La Défense, on voulait un bâtiment qui donne envie d’y entrer ».

Ce samedi, grâce au président de l’association, Mohammed Hicham, tout le monde a été accueilli chaleureusement, du préfet des Hauts-de-Seine aux riveraines un peu sur la réserve, du président du Conseil français du culte musulman, Anouar Kbibech, aux militants de gauche, en passant par les adjointes de droite de Courbevoie et Puteaux. Cours d’arabe dispensés selon la méthode Montessori, soutien scolaire avec un professeur d’université, alphabétisation, étude du Coran pour les femmes, l’association multiplie les activités et occupe les lieux sept jours sur sept. «Nous avons de nombreux collégiens et lycéens, qui viennent parfois de loin pour préparer le brevet ou le bac ici », assure la secrétaire générale.

6 à 7 M€ à financer

Le bâtiment projeté prévoit donc une grande salle polyvalente au troisième étage pour les activités pédagogiques, au-dessus des salles de prière, qui pourront recevoir environ 1 800 fidèles. «Les espaces de prière réservés aux femmes sont au deuxième étage », indique l’architecte aux visiteuses voilées penchées sur ses plans. «Les voisins de la résidence Villapollonia se plaignent des problèmes de stationnement les jours de prière. Il n’y aura pas de parking en sous-sol ? » interroge-t-on. «On m’a fait remarquer qu’on ne mettait pas de parking sous les églises, commente l’architecte. Mais pour l’instant, le sous-sol n’est pas finalisé ».

Les hommes abordent l’aspect financier. «Il faut compter 6 à 7 M€ pour un édifice comme celui-ci. Mais avec 2 M€, on peut déjà réaliser le clos et le couvert et accueillir les fidèles. Puis effectuer les finitions par tranche, étage par étage », estime l’architecte. Aujourd’hui, l’association a collecté environ 300 000 €. Et elle attend le feu vert de la mairie pour signer le bail emphytéotique officialisant la location du terrain.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message