Side Links

  |      |   

Le constat est sans appel. Les discriminations envers les musulmans ont explosé en Belgique ces cinq dernières années selon le rapport du centre pour l’égalité des chances, Unia. Les réseaux sociaux sont en ligne de mire. Détails.

Entre 2010 et 2015, les discriminations liées aux convictions religieuses et philosophiques en Belgique ont augmenté de 75%. C’est ce que révèle le centre pour l'égalité des chances, Unia, dans son rapport annuel publié ce jeudi. En 2015 uniquement, 330 dossiers ont été ouverts et jusqu’à 93% l’ont été suite à des plaintes de personnes de confession musulmane. « Le racisme s’exprime aujourd’hui davantage par rapport à la culture et la religion, en lieu et place d’un racisme "classique" fondé sur la couleur de peau ou la nationalité », commente l’institution.

Messages de haine sur internet

Alors que les discriminations subies par les membres de la communauté musulmane peuvent concerner à la fois l’accès aux biens et aux services, à l’emploi ou à l’enseignement et la protection sociale, les plaintes des musulmans touchent plus les discriminations subies dans les médias, particulièrement internet avec notamment les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter.

Selon les auteurs du rapport, l’espace public est devenu le principal lieu d’expression du racisme, de l'homophobie et du rejet de l'autre en Belgique. Et sur la Toile, l’institution a constaté une montée des discours de haine, lesquels « sont de plus en plus accompagnés de passages à l’acte ». En effet, les internautes sont passés des insultes aux menaces de mort, agressions sur des lieux de culte mais aussi dans la rue ou dans des cafés, indique la même source.

Lien étroit avec l'actualité

« Le racisme s’exprime envers une personne ou un groupe perçu comme étranger. Chez certains, il s’exprimera tantôt envers les juifs, tantôt envers les musulmans ou encore les migrants ou les Roms,… », a commenté Patrick le directeur de l’Unia, Patrick Charlier. « Le lien avec l’actualité nationale et internationale est étroit », a-t-il ajouté.

Ce rapport vient confirmer le constant fait par le Collectif contre l'islamophobie en Belgique (CCIB) au lendemain des attentats de Paris du 13 novembre dernier, d’après lequel, l’islamophobie en Belgique se manifeste de plus en plus avec violence. L’Unia, quant à elle, saisit peu la justice lorsqu’il s’agit de discrimination (moins d’1% des dossiers), privilégiant « avant tout la solution par la conciliation ». Une démarche qui pourrait être contestée par les associations de défense des droits des musulmans.

 

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message