Side Links

  |      |   

Né à Tikrît (une ville en Iraq) en 532 H. (1138 ap. J-C), An-Nâsir Salâhuddîn Al-Ayyûbî  grandit à Mossoul sous les auspices du sultan local, Imâduddîn Zankî.

Puis il alla faire ses classes au Shâm, sous les auspices de Nûruddîn Zankî, le fils de  Imâduddîn. Plus tard dans sa jeunesse, Salâhuddîn se rendit en Egypte fâtimide pour aider son oncle paternel Asaduddîn Shirkuh, qui était l’envoyé du sultan Nûruddîn Mahmûd. Celui-ci l’avait nommé à la tête d’une armée pour s’emparer de l’Egypte, punissant la faiblesse ses dirigeants qui d’ailleurs prêtaient allégeance aux Croisés.

Ne faisant pas le poids face aux combattants du Shâm, l’Egypte devint en 564H. , un vassal de l’état de Nûruddîn, et Salâhuddîn devint son subordonné là-bas. Après la mort de Nûruddîn, Salâhuddîn devint seul maître de l’Egypte et rattacha celle-ci au Shâm pour les unifier. Le nouvel état fut surnommé l’état ayyoubide en référence à Salâhuddîn Al-Ayyûbî.

La bataille la plus importante que livrera Saladin contre les Croisés en Palestine sera celle de Hittîn (Hattin) qui se déroula le mois de Rabî Al-Âkhir en l’an 583 H. (juillet 1187 ap. J-C.).

Les forces chrétiennes furent, au cours de cette bataille, complètement anéanties et Salâhuddîn put, au mois de Rajab de la même année, libérer la Ville bénie "Al Qudus" ainsi que les autres villes de Palestine.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message