Side Links

  |      |   

De nos jours, nombreux sont des prédicateurs et prêcheurs islamiques qui à force d'être enthousiastes ou par manque de modération sur laquelle les lois islamiques sont principalement fondées, sous-estiment l'importance  de montrer aux gens les attributs sociaux et les côtés indulgents qui caractérisent l'Islam et qui en font une religion intégrée et sobre, valable pour toutes les époques et capable de s'accommoder a toutes conjonctures et de répondre à toutes  exigences contemporaines sans aucune exception.

L'islam ne se limite pas qu'aux pratiques spirituelles ni aux rites cultuels qui sont essentiellement consacrés à l'entretien du rapport Créateur- créatures, mais il va bien au-delà de toutes ces notions formant ainsi un système de vie complet dans tous les domaines.

Pour mettre plus de lumière sur cet aspect, il faut rappeler par exemple quelques conduites agréables, douces et sociables de notre prophète Mohammad- prière et salut sur lui- vis-à-vis de ses adeptes et de sa communauté.

Sa sociabilité et son humanisme:

·         Anas ben Malik (un des compagnons du prophète) a dit: " J'ai servi le messager d'Allah, prière et salut sur lui, pendant dix ans et il ne m'a pas dit une seule fois "Ouf" ,  ni d'une chose que je fis pourquoi l'as-tu faite?, ni d'une chose que je ne fis pas, pourquoi l'as-tu délaissée?

·         Un autre de ceux qui le connaissait l'a ainsi décrit : « Il plaisantait avec ses compagnons, se mêlait à eux, s'entretenait avec eux, jouait avec les enfants, les mettait sur son genou. Il répondait à l'appel du libre, de l'esclave, du pauvre, visitait les malades aux endroits éloignés de Médine et acceptait les excuses..."

Sa plaisanterie

Hasan el Baçri -Dieu l'ait en sa miséricorde-, rapporte qu'une femme vint s'enquérir de son époux. Le messager- prière et salut sur lui- lui dit alors : " Ton époux qui a dans l'œil du blanc?", la femme pleura alors, pensant que son mari devint aveugle. Elle fut alors informée qu'il n'y avait pas d'œil sans blanc.

Sa douceur et miséricorde:

Un bédouin vint lui demander quelque chose. Il lui donna et dit ensuite:

« Est-ce que j'ai bien agi avec toi ?"

  • Non, dit le bédouin, nullement! »

Les Musulmans alors furent irrités de ce qu'il dit et allèrent vers lui pour le frapper pour son inconduite envers l'Envoyé de Dieu. Celui-ci leur fit signe de se retenir puis, se leva, entra dans sa maison, envoya chercher le bédouin (ou lui fit apporter) et lui ajouta de l'aumône. Puis, il lui dit : «Ai-je bien agi ?"

  • Oui, répondit l'homme. Dieu te récompense largement !
  • "Tu viens de dire cela, dit l'Envoyé d'AIIah, mais mes compagnons ressentent encore cela (que tu as dit avant). Si tu le veux, tu diras devant eux ce que tu viens de me déclarer afin que ce qui est en leurs cœurs contre toi se dissipe. Répliqua le messager d'Allah".

L'homme répondit oui et lorsque vint le lendemain, ou le soir, le messager d'Allah dit: « Ce bédouin a dit ce qu'il a dit puis. Nous lui donnâmes plus. il prétendit alors qu'il en était satisfait. En est-il ainsi ?"

  • Oui, affirma le bédouin. Dieu te récompense largement!

L'Envoyé d'Allah dit alors : "Mon exemple avec lui est à la ressemblance d'un homme dont la chamelle  s'enfuit. Les gens la suivirent mais cela ajoutait à son éloignement. Alors, son propriétaire les appela : laissez entre moi et ma chamelle, je suis plus doux avec elle et la connais mieux. Il se dirigea au-devant d'elle, ramassa pour elle de l'herbe, se la concilia jusqu'à ce qu'elle vint et se mit à terre. Alors, il y posa ses affaires et la monta. Et si je vous avais laissé faire lorsque dit l'homme ce qu'il dit et que vous l'eûtes tué, il serait entré en enfer. »

Sa fidélité:

Abdallâh ben Abi AlHamsa (un de ses compagnons) rapporte: Je conclus une vente avec le prophète- prière et salut sur lui-, avant la Révélation. Il restait quelque chose à lui devoir et m'engageai à le lui apporter à la place où il se trouva. Mais, J'oubliai et ne m'en rappelai qu'après trois jours. Je revins alors et le trouvai à sa place. Il dit: " Jeune homme, tu m'as éprouvé. Je suis ici, depuis trois jours à t'attendre. »

Ces modelés mentionnés plus haut  représentent très peu de la biographie sociale du prophète Mohammad qui donne la vraie image sur l'homme contrairement à celle donnée par des individus qui n'en savent rien et qui en surcroit essayent coude à coude de présenter un tableau sombre sur la vie de notre prophète Mohammad- prière et salut sur lui-, et ce, dans le seul but d'éloigner les gens de l'Islam. Le créateur de l'univers dit pourtant dans son livre; ((Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah parachèvera sa lumière eb depit de l'aversion des mécréants)) Sourate: Al çaf, verset: 61

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message