Side Links

  |      |   

Pour celle ou celui qui connait véritablement les conditions pénibles dans lesquelles vécurent les femmes pendant la période antéislamique, personne ne peut nier les profonds changements apportés par l'islam quant au respect accordé à la femme ainsi que l'émergence de son statut sociétal au sein de la communauté, par exemple, avant la venue de l'islam,  elle fut considérée comme un héritage comme tout autre bien légué, elle fut mariée sans son consentement ni l'accord de sa mère, elle fut également divorcée sans pour autant détenir le moindre droit de se protéger, elle se fit au pire, agresser voir tuer banalement lors des conflits sans aucun ressentiment…

Et tout à coup l'Islam vint évincer et faire disparaitre toutes ces pratique ignobles a l'égard de la femme et lui confère du coup tous les avantages lui permettant de vivre en toute dignité, justice et protection sans qu'elle ne soit par contre un jouet à la portée des loups humains qui veulent coute que coute lui arracher sa nature congénitale ou ses aptitudes physiques au nom des slogans illusoires tels que l'émancipation des femmes ou l'égalité des sexes.

Pour y mettre plus de clarté, nous avons choisi pour le plaisir de nos chers lecteurs quelques hadiths authentiques parmi tant d'autres relatifs au sujet du vrai respect en faveur des femmes et la bonne conduite devant être adoptée par son époux à son égard :

1 – Les deux Imams Al-Boukhâri et Mouslim rapportent de Abou Horayra (Allah soit satisfait de lui) qui narre que le Messager d’Allah (prière et salut sur lui) a dit : “Recommandez-vous de bien agir envers les femmes. La femme a été créée d’une côte, et la partie la plus tordue d’une côte est sa partie supérieure. Si tu essaies de la redresser, tu la brises, et si tu ne fais rien elle reste tordue : recommandez-vous de bien agir envers les femmes.

Dans ce récit l'on peut voir comment  le Prophète (prière et salut sur lui) a fait le lien entre la recommandation qu’il a faite en faveur des femmes et leur vraie nature, afin de renforcer et de faire accepter sa recomman­dation.

En effet, si le caractère de la femme présente une certaine dis­torsion, l’homme a le devoir de faire preuve de patience vis-à-vis d’elle et ne pas espérer qu’elle soit spontanément droite, sur le droit chemin. Elle devient, sans doute, ce en quoi elle a été façonnée.

Le Prophète (prière et salut sur lui) a continué à réitérer cette recommanda­tion, à chaque fois que se présentait l’occasion. Dans son  sermon du pèlerinage d’Adieu, le Prophète y a consacré une place importante en faveur des femmes, en disant: “Craignez Allah en vos femmes,  car vous les avez prises (épousées) selon un pacte que vous avez conclu avec Al­lah, et ce n’est qu’avec la permission d’Allah que vous cohabitez avec elles. Elles ont des droits sur vous, et vous avez des droits sur elles. Elles ne doivent accueillir personne chez vous sans votre accord. Si elles s’avisent de le faire, allez loin dans la punition. En revanche, elles sont en droit d’exiger de vous que vous les entreteniez.” (Rapporté par Mouslem)

Mais le Prophète a réaffirmé sa recommandation concer­nant les femmes, en raison de ce qu’il sait sur leur nature, qu’il a ex­plicitée dans le hadith précédent, nature que certains hommes ne sont pas capables de supporter, car ils s’emportent et se mettent en colère devant ce caractère de la femme. Cela les mène à se séparer de leur épouse, provoquant la dispersion de la famille et son éloignement de ses proches.

C’est pourquoi, dans un autre hadith, le Prophète (prière et salut sur lui) a guidé les couples vers ce qui est bénéfique à leurs familles, nous disant :

 “Le croyant ne doit pas détester sa femme croyante, car si elle a un mauvais trait de caractère, elle doit en avoir un autre bon.” (Mouslem).

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message