Side Links

  |      |   

Nous sommes en 1995 en Virginie aux Etats unis, Mlle Jewellee raconte son histoire de conversion à l'Islam:

Je me suis récemment convertie à l’islam. Je vous écris pour vous raconter « pourquoi » j’ai effectué ce choix mais ce récit décrira certainement davantage « comment » cet aboutissement s’est produit. L’année dernière, à l’âge de 23 ans, j’ai essayé d’ouvrir une société d’import/export pour vendre des livres pour enfants à l’étranger. J’avais beaucoup réfléchi avant de prendre la décision de travailler avec l’Arabie Saoudite plutôt que tout autre pays. Après avoir contacté le Bureau Commercial de l’ambassade d’Arabie Saoudite située dans le Washington D.C, j’avais été informée que tous les contrats conclus avec mon sponsor devaient être rédigés en arabe pour pouvoir être exécutoires. J’avais donc été forcée d’étudier l’arabe pour comprendre ce que je signais. Je suis allée dans une école de langue dans mon quartier et j’y ai suivi des cours particuliers avec une femme qui s’appelait Souad. Elle était l’une des femmes les plus aimables que j’ai pu rencontrer et l’une des plus pratiquantes. Tous les livres, les enregistrements et les vidéos qui servaient de support à mon apprentissage étaient centrés sur l’islam (Iftah ya sim sim, etc.). Aussi, sans m’en rendre compte, j’apprenais en même temps l’islam. Je n’ai reçu aucune éducation religieuse au sein de ma famille. Je connaissais les principes de base, mais jamais je ne m’étais rendue à l’église.

Je vivais au même moment l’une des périodes les plus pénibles de ma vie. J’habitais sur la côte Est et ma famille sur la côte Ouest, mes amis n’étaient pas des plus fréquentables, j’avais besoin de compagnie et j’avais de sérieux problèmes d’argent (qui n’en a d’ailleurs pas ?). Je pleurais presque tous les jours. Je ne m’étais jamais sentie aussi seule de ma vie. Ce sentiment affectait mon travail et mes cours d’arabe. Souad s’en était aperçue et elle avait toujours été à mon écoute. Elle me conseillait toujours au mieux (islamiquement) et elle avait toujours raison. Elle me disait que si je me soumettais tout simplement à Dieu complètement, il me soulagerait de toutes mes peines et de la solitude que j’éprouvais. Nous étions un jeudi. Cette nuit-là, j’avais demandé à Dieu de me venir en aide et le lendemain en me réveillant, je m’étais sentie complètement soulagée. Je pouvais dire à voix haute « Dieu y veillera» et y croire sincèrement. J’avais passé le week-end suivant à discuter avec Souad de l’islam et j’avais découvert que j’en connaissais plus que ce que je croyais ! J’ai prononcé la chahada le dimanche lors d’une réunion de l’Islamic Womens Group. Le vendredi suivant, le 20 janvier 1995, après la prière du vendredi, j’ai prononcé ma profession de foi publiquement au Masjid Dal Hijrah à Falls Church, en Virginie. Le mois de ramadan est arrivé peu de temps après, et je suis allée à Mecca pour accomplir la Umra à la fin du ramadan (durant les 10 derniers jours). C’est la meilleure chose que j’aie pu accomplir dans ma vie et, depuis ce jour, je n’ai fait qu’aller de l’avant. Mon expérience avec l’islam m’a prouvé que si vous suivez le chemin indiqué par Dieu (il serait étrange de l’appeler ‘loi’ car ce mot serait réducteur), vous obtiendrez tout ce dont vous avez besoin et souvent ce que vous souhaitez, inchaallah. La foi en Allah est la plus grande gratification dont une personne puisse se prévaloir !

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message