Side Links

  |      |   

La mère est considérée comme la véritable éducatrice de ses enfants, car c'est à elle qu'incombe la majeure partie des responsabilités dans ce domaine, tandis que le père se charge de leur procurer leur subsistance.

La mère est une école, .si tu la prépares C'est que tu as préparé un peuple de haute naissance

Cette réussite dépend tout d'abord de la personnalité de la mère, de son intelligence et de sa sagesse. L'exemple le plus éloquent sur ce point nous est donné par les femmes qurayshites dont le Messager (prière et salut sur lui) a fait l'éloge.

Ainsi, un jour, alors qu'Hind bintou Outbah, la femme de Abu Soufyan marchait en compagnie de son fils Mouawiya, qui n'était alors qu'un petit gars, celui-ci trébucha et elle lui dit : «Lève-toi, qu'Allah ne t'élève pas! » Un bédouin qui observait la scène dit: « Pourquoi lui dis-tu cela ? Je le jure par Allah, je crois bien qu'il dirigera son peuple. » Elle répliqua : « Qu'Allah ne l'élève pas s'il ne dirige que son peuple ! )}.

Ces propos n'avaient pas été inspirés à la mère au hasard, bien au contraire, il s'agissait pour elle de préparer son fils à son futur destin, sans oublier qu'elle était fils et femme de chef. Cette idée est renforcée par d'autres éléments: ainsi, elle faisait danser Mouawiya quand il était tout petit et disait : "Si ma présomption est juste concernant cet enfant il gouvernera les Qurqychites de la même manière que l'a fait son père" .

II y a aussi l'exemple de Safiyah bintou Abdul Mouttalib qui frappait sévèrement son fils -c'est-à-dire Az-Zoubeir, alors qu'il était orphelin de père. On lui dit: «Tu vas le tuer! Tu vas l'anéantir !» Elle répond: «Je ne le frappe que pour qu'il devienne intelligent et dirige l'armée .».

Ces anecdotes ne doivent pas nous faire penser que ces compagnons femmes usaient exclusivement de sévérité et de rudesse avec leurs enfants ; au contraire, leur éducation était un mélange de douceur et de sévérité, et l'on ne trouvera pas meilleur témoignage en leur faveur que les propos du Messager- prière et salut sur lui- lorsqu'il dit: « les meilleures des femmes ayant monté des chameaux sont les femmes qurayshites; elles sont les plus tendres pour les enfants en bas âge et les plus économes des deniers de leurs mans)) Rapporte par Al Boukhari, « les dépenses 'entretien» (5365).

 

Source: Les rapports mère-enfants en Islam Ecrit par Oummou Soufyan

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message