Side Links

  |      |   

La règle jurisprudentielle islamique déduite du Coran et de la Sunnah stipule que les adorations sont en principe interdites jusqu’à ce qu’une référence les autorise, parce que ni la raison ni l’opinion n’interviennent dans les adorations, voilà pourquoi il faut attendre l’ordre du Législateur à ce sujet. Quant aux transactions, elles constituent le quotidien des hommes et leur vie : il leur est permis de créer diverses sortes de transactions et d’exercer autant de transactions et d’activités économiques et financières qu’ils désirent à condition qu’elles ne comportent pas cinq types d’éléments interdits :

1-   L’usure.

2-    Le jeu de hasard.

3-   L’imprécision qui conduit aux disputes.

4-   Le dol et la tromperie.

5-   L’injustice.

Lorsqu’on ne trouve pas un de ces cinq éléments dans une quelconque transaction, un quelconque acte économique, dans des activités économiques et financières innovées par les gens ou dans les organismes financiers, alors la Charia autorise et encourage cette transaction.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message