Side Links

  |      |   

Quand l'Egypte fut conquise par les musulmans, ses habitants se rendirent chez Amr Ibn AIAs -qu'Allah l'agrée, qui en était l'émir, au mois de Ba'una, (du calendrier local) et dirent: « Emir! Notre Nil a une règle sans laquelle il ne coule pas.

-Et quelle est-elle ? demanda Amr.

-La douzième nuit de ce mois, nous prenons une jeune fille vierge à ses parents, nous compensons ses parents, nous la couvrons des meilleurs habits et bijoux qui soient et nous la jetons dans le Nil.

-Ceci ne peut pas être dans l'islam. L'islam détruit ce qui le précède ».

Ils passèrent tout le mois de Ba'una et le Nil ne s'écoulait pas si bien qu'ils voulurent.

Amr écrivit alors à Omar Ibn AIkhataab, qu'Allah l'agrée, et lui raconta la situation. Omar lui écrivit : ({Tu as vu juste dans ta décision. Je joins un papier à ma lettre, quand tu la recevras jette-le dans le Nil ». Quand Amr reçut la lettre, il ouvrit le papier et il contenait : ({Du serviteur d'Allah Omar, le chef des croyants, au Nil des habitants d'Egypte. Si tu coules de toi-même, ne coule plus! Et si c'est l'Unique et le Maitre absolu qui te fait couler, nous demandons à Allah, l'Unique et le Maitre absolu de te faire couler ».

Il jeta le papier dans le Nil et le lendemain, le samedi matin, Allah avait fait couler le Nil d'une hauteur de huit mètres et Allah enleva cette coutume d'Egypte jusqu'à ce jour.

 

 Source: VIE DES COMPAGNONS par MOUHAMMED YOUSSEF ALKANDAHLAOUI

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message