Side Links

  |      |   

Les Khawaarijs (Secte apparue lors de la première fitna et le conflit entre Ali et Muawiya) ont déclaré (les gens) Kouffars pour des péchés et ont considéré les pécheurs comme étant voués à l’Enfer pour l’éternité. Les Mou’tazilahs (Ecole de théologie musulmane (Aqida) apparue au VIII siècle) sont d’accord avec eux sur la conclusion et sur le fait que les pécheurs sont voués à l’Enfer pour l’éternité, mais ils ont dit à leur sujet qu’ils sont dans un état entre deux niveaux (c'est-à-dire qu’ils ne sont ni croyants, ni mécréants, mais qu’ils sont entre les deux). Et tout cela n’est que de l’égarement.

 Et la position de vérité est celle sur laquelle se tient Ahlous-Sounnah (les gens de la Sunnah) : C'est-à-dire que le Musulman ne devient pas Kafir pour un péché tant qu’il ne cherche pas à le déclarer Halal. Donc s’il commet l’adultère (Az-Zina) il ne devient pas Kafir pour cela. Et s’il vole, il ne devient pas Kafir pour cela. Et s’il boit de l’alcool, il ne devient pas Kafir pour cela. Mais par contre, il sera considéré comme un pécheur qui a une foi faible et un pervers sur lequel les peines justifiées sont applicables. Et il ne sera déclaré Kafir que s’il rend ce péché Halal et qu’il dise : Ceci est Halal. Tandis que ce que disent les Khawaarijs à ce sujet est faux. Et ce qu’ils font en rendant les gens mécréants est faux. Et c’est pourquoi le prophète – prière et salut sur lui- à dit à leur sujet : « Ils sortent de l’Islam puis ils n’y reviennent pas. Ils combattent les fidèles de l’Islam et laissent en paix les adorateurs d’idoles. » Rapporté par Al-Boukhari (no. 3344) et Mouslim (no. 1064) selon Abou Sa’id Al-Khoudri (Radiyallahou ‘Anhou).

Certains se sont imposés à eux-mêmes de faire le Takfir des gens pour pouvoir justifier ce qu’ils font et cela est suffisant comme péché. Si toute introduction à un résultat et si toute croyance à un effet, comme sont laids les résultats qui découlent du fait de faire le Takfir des gens injustement.

Et c’est une question de religion pour nous, devant Allah, que de croire que les gens ont hérité de l’Islam tout en ignorant ses significations. Et la preuve du message n’a pas été établie contre eux d’une manière qui confirme : (que celui qui vit vive sur preuve, et que celui qui périt, périsse lui aussi sur preuve).

Et si on doit repousser l’application des peines en présence d’ambiguïtés ou de doutes, il est donc doublement plus important de le faire lorsqu’il est question de Takfir. Et c’est pourquoi l’Imam Malik- qu'Allah ait pitié de lui- disait : (S’il était possible de supposer le Koufr d’une personne de quatre-vingt-dix-neuf points de vue et qu’il était possible de supposer la foi d’un seul point de vue, j’aurais pris le point de vue de la foi, pour avoir une bonne pensée du musulman.)

Et un exemple de cela : lorsqu’un homme insulte la religion d’un Musulman. Il est possible que cette insulte soit pour dénigrer la religion, alors dans ce cas il tombe dans le Koufr. Mais il est également possible que cette personne veuille parler de son mauvais caractère et de son comportement disgracieux et non pas de la réalité de la religion de l’Islam. Alors dans ce cas il ne doit pas être déclaré Kafir.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message