Side Links

  |      |   

Le divorce en islam est une solution parmi d'autres, pour résoudre les problèmes de couple dans certains cas. En effet, il est même considéré comme l'ultime recours dans certaines situations.

Une fois le divorce prononcé, il y a plusieurs questions qui se posent, dont; le mari doit-il continuer à subvenir aux besoins financiers de sa femme divorcée et pendant combien de temps??

Tout d'abord, Il faut savoir que les femmes divorcées sont de trois catégories, et que chacune d'entre elles a son propre jugement qui lui est spécifique.

Premièrement: la femme divorcée avec possibilité de récupération:

Il s'agit là, de la femme divorcée pour la 1e ou la 2nd fois. Le mari a l'obligation de subvenir à ses besoins financiers, tant que la période de viduité ne s'est pas écoulée. Cette période de viduité varie en fonction des femmes. En effet, cette période sera de trois menstrues pour celles qui ont leurs menstrues, trois mois pour celles qui n’ont pas encore leurs menstrues ou celles qui sont ménopausées et jusqu'à l'accouchement pour celles qui sont enceintes.

Deuxièmement: la femme divorcée sans possibilité de récupération:

Il s'agit là, de la femme divorcée pour la 3e et dernière fois. Le mari n'a pas l'obligation de subvenir aux besoins financiers de celle-ci, selon la doctrine hanbalite, soutenu par Ibn Al-Qayyim et d'autres oulémas, et qui est l'opinion le plus correct incha Allah.

Cependant, si celle-ci est enceinte, alors le mari devra subvenir à ses besoins financiers jusqu'à l'accouchement.

Troisièmement: la femme dont le mariage n’a pas été consommé:

Il s'agit là, de la femme divorcée après le mariage, mais avant la consommation de ce dernier. Le mari n'a pas l'obligation de subvenir aux besoins financiers de celle-ci.

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message