Side Links

  |      |   

ََQ: Ma question porte sur ce que certains musulmans de nos jours font lorsqu'ils vont accomplir le Hadj à La Mecque. Ceci se manifeste, à titre d'exemple, en immolant des chèvres, en faisant un festin avant de quitter sa maison, outre le gaspillage qui accompagne le retour du pèlerin et la particularité attribuée exclusivement au premier vendredi après ce retourun jour que l'on fête par les tambours et les danses qui donnent lieu, bien entendu, à la mixité entre hommes et femmes. Ceci est-il conforme à la Charia? Nous vous prions de bien vouloir nous éclaircir ce point pour faire circuler votre Fatwa parmi les musulmans; qu'Allah vous accorde le succès afin d'assurer la protection de l'Islam de par le monde.

R : Ce qui est évoqué dans la question ci-dessus, à savoir la célébration avant et après le voyage et lors du retour au pays de résidence, de manière à faire usage d'instruments de musique tels les tambours, les Mizmârs (instrument en bois comparable à la flûte) etc., favorisant ainsi une ambiance animée par les chansons et donnant lieu à la mixité entre hommes et femmes, tout ceci est prohibé en raison des nombreux inconvénients et des divers faits répréhensibles qui en découlent.

Qu’Allah vous accorde la réussite; que la paix et le salut d'Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sur sa famille et sur ses Compagnons.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message