Side Links

  |      |   

 Parmi les traits caractéristiques de cette Charia, il y a le fait que le Législateur ait pris en considération les objectifs visés pour la réforme des hommes par cette Charia. La Charia n’est pas une disposition unique qui ne tient pas compte des intérêts et des desseins visés par le Législateur en la prescrivant.

En ce qui concerne les préceptes, le Législateur a un objectif dans les préceptes des transactions qu’Il a prescrits et interdits. Il en est de même en ce qui concerne les préceptes des adorations, de la famille, de la société et des libéralités comme les legs pieux et les donations, le Législateur a en tout cela un dessein.

La Charia a des objectifs qui font qu’elle est large. Si on perd de vue cet aspect des objectifs de la Charia dans la réforme des gens, c’est qu’un objectif important du Législateur est mis de côté dans l’examen des règles jurisprudentielles et de l’étendue de l’Islam dans sa législation. A titre d’illustration, il y a ce dire d’Ach-Chatiby dans son livre Al - Mouwafaqâtes qui est un traité des objectifs. Il dit en effet : « Il n’y a pas dans ce monde, un avantage pur ni un inconvénient pur. La Charia vise ce qui est prépondérant dans les deux : si les avantages sont prépondérants, elle prescrit, si par contre les inconvénients sont prépondérants, elle interdit. Ceci est conforme à la règle générale établie par les imams de l’Islam qui stipule : la Charia est venue pour concrétiser et compléter les avantages et les intérêts, d’une part et pour réprimer et diminuer les abus et les méfaits d’autre part. Les intérêts en question sont ceux qui sont liés à la vie terrestre en facilitant aux hommes leur vie, leur subsistance et la réalisation de leur survie, leur bien-être et leur mieux-être et leurs intérêts dans l’au-delà par le pardon qu’Allah leur accorde et l’accès de Ses serviteurs au Paradis. »

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message