Side Links

  |      |   

 La religion musulmane a légiféré plusieurs règles juridiques concernant la femme en état de menstrues, ces règles juridiques en grande partie représentent une gamme de facilités soulageant la femme qui durant cette période de cycle se voit relativement moins réconfortée qu'en temps normal, dans cet article, nous évoquons les plus importants à savoir parmi ces règles juridiques:

1-   Interdiction de la prière: Il n'est pas permis à la femme en cet état de faire la prière, obligatoire soit-elle ou surérogatoire, il ne lui est pas non plus exigé de rattraper les prières de cette période lorsqu'elle aura terminé.

2-   Interdiction du Jeûne: la femme en état de cycle est interdise de jeûner, cependant elle doit rattraper les jours perdus une fois redevenue en état de pureté.

3-    Interdiction de procession autour de la Ka'aba.

4-    Dispense de procession d'adieu qui marque la fin du pèlerinage.

5-    Interdiction de rester dans la mosquée.

6-   Interdiction d'avoir des rapports charnels durant la période de menstrues en vertu de la parole d'Allah-Le Très Haut- ((Ils t'interrogent au sujet des menstrues. Réponds-leur: Les menstrues sont une souillure. Aussi, évitez vos épouses pendant cette période et ne les approchez pas jusqu'à ce qu'elles se purifient.)) (S2, V222)

7-  Interdiction de divorce: durant cette période, il est strictement interdit à l'époux de divorcer sa femme, en vertu de la parole d'Allah: Prophète, lorsque vous répudiez vos épouses répudiez-les au terme de leur délai de viduité.) (865, VI) Ceci afin que lorsque l'épouse commence sa période de viduité déterminée avant le divorce. Or, cela n'est possible que si l'époux divorce d'elle alors qu'elle est enceinte ou purifiée de tout rapport charnel.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message