Side Links

  |      |   

 

En Islam, la liberté religieuse est une évidence qui ne souffre d'aucune ambiguïté, le messager d'Allah-prière et salut sur lui- pendant toute l'époque médinoise durant 13ans assujettit un pacte de paix et de cohabitation entre les musulmans et les juifs résidant a Médine, bien que ce pacte ait été violé plusieurs fois par les juifs, les musulmans sous la houlette du Messager ont su garder la quiétude, la bonne cohabitation mais aussi l'autorisation des transactions commerciales avec ceux-ci, dans un récit rapporte-t-on, le Messager-prière et salut sur lui- décéda laissant derrière lui son armure en gage chez un juif, en échange d'une quantité de blé, en outre, il-prière et salut sur lui- effectua des visites a un voisin juif dont le fils luttaient contre la mort, ce dernier finira avant de mourir par se convertir à l'Islam sur l'ordre de son père charmé  par le humanisme et l'obligeance du prophète Mohammad.

Au-delà de ces mœurs prophétiques vertueuses, un verset du noble Coran confirme de manière explicite et ferme la liberté religieuse, Allah- Le Très Haut- dit en ce sens: ((Nulle contrainte dans la religion))Sourate Al'baqara 257, l'abrogation du sens de ce verset fait l'objet de divergence entre les savants interprètes, cependant, il demeure l'une des preuves palpables auxquelles se réfèrent jusqu’à nos jours les jurisconsultes et les érudits  pour affirmer la liberté religieuse en Islam, le grand érudits Cheikh Ibn Baz- qu'Allah ait pitié de son âme- avait eu un commentaire sur ce verset en ce terme:

 "Les gens de science (qu'Allah leur fasse miséricorde) ont dit en interprétant ce verset: qu'il représente une information qui implique une interdiction: Ne contraignez pas celui qui ne veut pas être musulman à le devenir, car le bon chemin est évident et c'est la religion de Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), de ses compagnons et de leurs successeurs, qui est le monothéisme en adorant Allah Seul, en se soumettant à Ses obligations et en délaissant Ses interdiction de ((de l'égarement)) : c'est la religion d'Abou Djahl et ses semblables parmi les polythéistes qui adorent autre qu'Allah tels que les statues, les saints, les anges, les prophètes et autres. C'était avant qu'Allah légifère le Djihad par l'épée contre tous les polythéistes, sauf ceux qui payent la capitation parmi les gens du Livre et les Mages . Ainsi, ce verset s'adresse spécifiquement aux gens du Livre et aux Mages s'ils donnent la capitation et s'engagent à se soumettre, alors, on ne les contraint pas à l'islam".


Dr. Mory Aboubacar Konate

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message