Side Links

  |      |   

Se nourrir est une pratique humaine rudimentaire qui aide nécessairement l'être humain à survivre, il n'est pas une fin en soi, mais un moyen fortifiant à pourvoir adorer son Créateur dans une condition convenable et placide, cette adoration faut-il rappeler est l'unique objectif pour lequel l'homme est créé, Allah-Exalté soit Il- dit {Je n'ai créé les Djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent}  [Sourate 51 - Verset 56].

A l'origine, manger et/ou boire ne sont pas une obligation religieuse du point de vue de la législation musulmane, cependant ils la deviennent lorsque la vie humaine est menacée; car celle-ci est sacrée et n'appartient à personne de l'ôter même s'il s'agit d'un suicide, et c'est dans cette logique qu'Allah- le Très Haut- a rendu licite la consommation de la chair de porc, l'alcool et autres subsistances interdites juste pour sauver la vie lorsque l'on est face à la mort et contraint par la faim en absence d'aliments licites, sur ce Allah- Le Très Haut-dit: ((Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d’Allah, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée – sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte -. (Vous sont interdits aussi la bête) qu’on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd’hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion: ne les craignez donc pas et craignez-Moi. Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous. Si quelqu’un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché… alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux))5:3.

D'autre part, les savants se convergent sur une recommandation religieuse qui est celle de prendre l'intention d'être apte à adorer Allah en se nourrissant, cette intention en soi est fortement récompensée par notre seigneur, on trouve plusieurs versets coraniques ordonnant à se nourrir des bienfaits d'Allah, ((O gens! De ce qui existe sur la terre; mangez le licite pur)) 2:168, ((Mangez de ce que votre Seigneur vous a attribué, et soyez-Lui reconnaissants: une bonne contrée et un Seigneur Pardonneur)) 34:15 ((Et (Il a créé) parmi les bestiaux, certains pour le transport, et d'autres pour diverses utilités; mangez de ce qu'Allah vous a attribué, et ne suivez pas les pas du Diable, car il est pour vous un ennemi déclaré)) 6:142 , (( Dans ce qui m’a été révélé, je ne trouve d’interdit, à aucun mangeur d’en manger, que la bête (trouvée) morte, ou le sang qu’on a fait couler, ou la chair de porc – car c’est une souillure – ou ce qui, par perversité, a été sacrifié à autre qu’Allah». Quiconque est contraint, sans toutefois abuser ou transgresser, ton Seigneur est certes Pardonneur et Miséricordieux)).6:145

Pour conclure et à partir de ces versets et tant d'autres, les jurisconsultes en grande partie ont affirmé que la règle de base en matière de nutrition en Islam porte sur la licéité de tout aliment dont on ignore la sentence religieuse ou tout simplement sur lequel la loi islamique ne s'est prononcée, en d'autre terme plus précis: "les aliments et les nourritures sont en principe licites et autorisés à être consommés à l'exception de ceux interdits explicitement par  la législation".

 

par Dr. Mory Aboubacar Konate

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message