Side Links

  |      |   

Cela fait plus d’une dizaine d’années que l’association culturelle des musulmans de Choisy travaille à ce projet. Plusieurs centaines de personnes ont assisté à l’événement.
Des rangées de portables brandis pour immortaliser ce moment tant attendu. La pose de la première de la future mosquée de Choisy s’est faite ce samedi dans une ambiance festive et en présence de plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux officiels, des représentants des autres cultes et des fidèles. «On attend ça depuis onze ans ! jubile Nadia, bénévole de l’Association culturelle des musulmans choisyens (ACMC). C’est l’aboutissement de plusieurs années d’attente. Pouvoir prier dans des conditions dignes, c’est une reconnaissance. »
Actuellement, jusqu’à 700 personnes (au plus fort le vendredi) prient dans et aux abords des préfabriqués de l’association situés voie des Roses. Le futur bâtiment de 2218 m², répartis sur deux niveaux, va changer la donne. Il sera érigé sur un terrain situé au 31, non loin d’une bretelle de l’A86. Composé d’une salle de prière de 320 m², de huit salles d’enseignement, une salle multimedia et une salle de conférence, il aura une capacité d’accueil maximale de1000 personnes et présentera les caractéristiques architecturales d’une mosquée avec un minaret et une coupole.

« Un jour historique »
« C’est un jour historique, une étape marquante pour la communauté, insiste Yahya Lakhel, président de l’ACMC. Après de nombreux déménagements sur la ville, il était légitime que Choisy ait sa propre mosquée. On souhaite que ce soit un lieu vivant, ouvert, notamment aux scolaires», a-t-il souligné avant de saluer « l’accompagnement » de Didier Guillaume (PCF), le maire, ainsi que l’ « attention bienveillante » de la préfecture.

La parcelle de 1800 m² a en effet été achetée à l’AP-HP par la mairie et revendue au même prix (Ndlr, 650 000 €) à l’association. L’acte définitif d’achat remonte à février dernier seulement. «Ce projet nous tient particulièrement à coeur car il permet aux musulmans d’avoir un lieu digne pour vivre leur spiritualité », a quant à lui exprimé l’édile. Ahmet Ogras, président du Conseil français du culte musulman, s’est quant à lui dit doublement « honoré » d’être présent en tant que président du CFCM mais aussi en tant que Choisyen, ville où il réside depuis 1999.

Il reste encore du chemin à parcourir. Les dix ans de collecte ne suffisent pas pour pour atteindre les 2-3 M€ du projet et il faut encore des dons. La livraison est attendue dans deux ans.

 

http://www.leparisien.fr 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message