Side Links

  |      |   

 

Le jeûne est -comme toute autre adoration- soumis à des règles et conditions légiférées par Allah- Exalté soit-Il et son Messager- prière et bénédiction soient sur lui-, parmi ces règles on note les actes annulatifs du jeûne, ces actes sont différents mais chacun d'eux rend le jeûne du croyant invalide lorsqu'il le commet délibérément, et par conséquent, le croyant est tenu de rattraper ces journées invalides voir recourir aux actes d'expiation et de repentance selon la gravité de l'acte commis.

Voici brièvement les actes qui annulent le jeûne:

1-      Manger et boire volontairement, conformément à la parole d’Allah : « mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit »[1]. Le verset est explicite quant au fait qu’il n’est pas permis de manger ni de boire après l’aube jusqu’à la nuit, c’est à dire le coucher de soleil. En revanche, si l’on mange ou boit par oubli, le jeûne est valable et il est obligatoire de s’abstenir de manger et boire dès l’instant où l’on se souvient.

2-      Les rapports sexuels, quiconque a des rapports sexuels en état de jeûne rend son jeûne invalide, il lui faut par conséquent se repentir, implorer le pardon d’Allah et rattraper le jour de jeûne manqué. De plus, il est tenu de recourir à l’expiation « Al Kaffârah » qui consiste à libérer un esclave, et s’il n’en trouve pas, il devra jeûner deux mois consécutifs. Et s’il n’en a pas la capacité, il devra nourrir soixante pauvres.

 

D’autres parts, l’éjaculation volontairement provoquée est assimilable aux rapports sexuels, que le jeûneur l’ait provoqué après avoir embrassé ou touché (sa femme), par masturbation ou autres moyens. Par cette action, son jeûne devient invalide car l’éjaculation est assimilable au plaisir charnel, qui par définition s’oppose à l’état de jeûne. Toutefois, celui qui commet un tel acte devra rattraper son jour de jeûne sans pour autant avoir recours à l’expiation, qui elle, est particulière au rapport sexuel, en raison des textes rapportés à ce sujet qui spécifie clairement ce caractère. Néanmoins, si le jeûneur éjacule sans plaisir, comme c’est le cas de certaines personnes malades ou, s’il dort et éjacule durant son sommeil, son jeûne reste valable car il s’agit ici d’un acte indépendant de sa volonté. 

 

 

3-       Se faire vomir, c’est le fait de régurgiter volontairement la nourriture ou la boisson de l’estomac par la bouche, mais si l’on est pris de vomissements de manière involontaire, cela n’a alors aucune incidence sur la validité du jeûne.

 

4-      La saignée ou « al hidjâmah », c’est le fait d’extraire une quantité de sang par incision de la peau sans toucher les veines. Dès l’instant où le jeûneur se fait pratiqué une saignée, son jeûne est annulé.

5-      Les saignements dus aux menstrues et aux lochies, dès l’instant où la femme voit l’apparition du sang lié à ses menstrues ou aux lochies, elle rompt son jeûne qu’elle devra obligatoirement rattraper.

6-      L’intention d’interrompre le jeûne, tout individu en état de jeûne qui a cette intention avant le coucher de soleil annule son jeûne par cette détermination, et ce, même s’il ne commet aucun acte annulant le jeûne. En effet, l’intention constitue un des piliers sur lequel repose le jeûne, l’interrompre volontairement invalide le jeûne.

7-      L’apostasie, et ce, en raison de son caractère invalidant l’adoration d’un point de vue général, comme l’indique la parole d’Allah : « En effet, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux qui t’ont précédé: «Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants ))

Pour plus de details sur le sujet, veuillez cliquer sur ce lien ci-dessous:

http://francais.islammessage.com/Content_Details.aspx?id=6019

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message