Side Links

  |      |   

 Accomplir des œuvres avec espoir est meilleur que de les accomplir par peur, car cela procède d'une bonne opinion d'Allah (cette bonne opinion consiste à être persuadé qu'Allah exauce les invocations, qu'Il soutient Sa religion et Ses serviteurs, etc.) Allah dit dans un hadith qudsi: ((Je suis pour Mon serviteur comme ce qu'il pense de Moi)) [Muslim].

Cet espoir a deux nouveaux:

1-   Le niveau supérieur: lorsque le serviteur obéit a Allah en espérant Sa récompense. Qu'Allah puisse l'agrée- dit: ((O envoyé d'Allah, le verset ((Ceux qui donnent ce qu'ils peuvent et dont les cœurs tremblent de crainte)) [al-Muminun, 61] concerne-t-il celui qui vole, commet l'adultère et boit l'alcool, craint Allah [puis se repent]? Le prophète- prière et salut sur lui- répondit: ((Non, fille d'as-Siddiq (Abu Bakr), ce sont ceux qui prient, jeûnent et versent l'aumône, et qui craignent qu'Allah n'acceptent pas leur œuvres  ((Ceux-là s'empressent de faire de bonne œuvres)) [al-Muminun,61] )) Al-tirmidhi.

2-   Le niveau inférieur: celui qui commet un péché et se repent espère le pardon d'Allah. Quant à celui qui commet des péchés continuellement sans se repentir, et qui espère le pardon d'Allah, celui-là demande l'impossible et ce qu'il éprouve n'est pas de l'espérance. Cette forme est réprouvée alors que la première est recommandée.

En effet, le cœur du croyant réunit la bonté et la crainte d'Allah, alors que celui de l'hypocrite réunit le mal et le fait de se croire à l'abri du châtiment d'Allah.

 

Extrait du livre: L'Exégèse du dernier Dixième du Noble Coran

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message