Side Links

  |      |   

 Ce vendredi, trois nouveaux membres du groupuscule d’extrême droite arrêtés cette semaine ont été mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste. »

Ce vendredi, les trois membres du groupuscule d’extrême droite AFO (Actions des forces opérationnelles) ont été mis en examen. Deux hommes et une femme, qui avaient été arrêtés par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure, lundi matin. « Comme lors de la première vague d’interpellations, ce sont des individus qui ont émis des velléités de passage à l’acte », indiquait alors une source proche du dossier au Parisien. Comme certains autres membres d’AFO arrêtés auparavant, ces trois personnes sont accusées d’« association de malfaiteurs terroriste. »

L’objectif avoué d’AFO est de lutter « contre le péril islamiste. » Le groupuscule d’ultradroite avait prévu plusieurs projets terroristes contre des cibles musulmanes : femmes voilées, consommateurs de produits halal, mosquées, anciens détenus ou même contre le chanteur Médine. Selon les enquêteurs, ses membres comptaient bien « durcir l’action. » Plusieurs membres d’AFO avaient déjà été mis en examen dès le 27 juin. Certains ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire, contre l’avis du parquet général. Pour rappel, une quarantaine d’armes à feu et des milliers de munitions avaient été trouvées lors de perqusitions chez des suspects habitants dans différentes régions de France. Des produits « entrant dans la fabrication d’explosif de type TATP » également.

 

https://lemuslimpost.com

 

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message