Side Links

  |      |   

Le roi Salmane et son entourage ont fait une mise au point sur ce sujet le weekend du 28 juillet. « Aucun dirigeant arabe ne peut faire de concessions sur Jérusalem ou la Palestine », a en effet affirmé un grand diplomate arabe à Reuters.

La décision américaine prise en décembre 2017 de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et l’impact désastreux de cette annonce dans les pays arabes aurait motivé la position du royaume, selon le quotidien israélien Haaretz cité par Le Monde.

« En Arabie Saoudite, c’est le roi qui décide sur ce sujet, maintenant, et non le prince héritier. L’erreur des États-Unis a été de penser qu’un pays seul pourrait forcer les autres à céder. Mais il ne s’agit pas de pression. Aucun dirigeant arabe ne peut faire de concessions sur Jérusalem ou la Palestine », a fait valoir le diplomate, pour qui le partage de la ville sainte est une condition sinequanone pour l'adoption d'un plan de paix au Proche-Orient. 

 

https://www.saphirnews.com
 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message