Side Links

  |      |   

Les musulmans chinois seraient désormais équipés de « cartes à puce » pour faire leur Hajj. Un dispositif mis en place pour la « sécurité » des pèlerins, selon les autorités.

L’association islamique chinoise a récemment publié des photos de musulmans chinois à l’aéroport de Pékin, se rendant à la Mecque en Arabie Saoudite.

Autour de leur cou, les pèlerins portaient des cordons avec un appareil comportant une carte à puce. Un dispositif comprenant un traceur GPS ainsi que les données personnelles du voyageur (photo, numéro de passeport, nom du pèlerin en chinois et en anglais…)

L’appareil dispose également d’un bouton SOS. Si le pèlerin se perd ou rencontre une situation d’urgence, les organisateurs de l’association recevront une alarme depuis une application installée sur leur téléphone portable.

« Grâce au GPS, l’application peut également aider les organisateurs chinois à voir l’emplacement des pèlerins en temps réel », confirme au Global Times chinois un membre du personnel de l’Association islamique officielle de Chine, qui organise le pèlerinage.

En réalité il s’agirait davantage de l’utilisation par la Chine d’un outil de surveillance moderne pour contrôler la minorité musulmane du pays, comme le dénoncent des militants des droits de l’homme.

« C’est encore une autre façon de persécuter les musulmans pour pratiquer leur religion, en suggérant qu’ils doivent être surveillés plutôt comme des suspects criminels ou des personnes purgeant une peine de prison avec sursis », confie au Wall Street Journal Eva Pils, experte chinoise des droits humains au King’s College de Londres.

Le Département chinois qui supervise la réglementation religieuse, et son ministère de la Sécurité publique n’ont pas répondu aux demandes de commentaires, ni l’Association islamique de Chine. Mais l’administration religieuse avait déjà vanté les mérites de ce dispositif, notamment pour retrouver un pèlerin chinois égaré.

« Notre équipe a pu le rechercher à travers le système de carte à puce électronique Hajj Chest, identifier avec précision son emplacement spécifique parmi la foule sur la place de la mosquée sacrée, et le récupérer », racontait-elle.

Plus de 3000 pèlerins se rendant au Hajj cette année seraient équipés de ce GPS, qui devrait s’étendre encore à davantage de musulmans chinois.

Un dispositif qui rappelle la vaste expérience de surveillance intérieure dans la région du nord-ouest du Xinjiang, instaurée par les autorités chinoises. Dans cette région où vivent les musulmans Ouïghours persécutés, ces derniers doivent notamment passer par des scanners d’identification à l’entrée d’Urumqi, la capitale.  

 

https://lemuslimpost.com

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message