Side Links

  |      |   

 

 

1. L'Apparition du Dajjâl 

Linguistiquement, Dajjâl est tiré du mot dajl, ce qui signifie mensonge et imposture. Religieusement, on désigne par ce terme un homme qui est un imposteur et qui apparaîtra à la fin des temps, revendiquant la seigneurie.

 

Son apparition est confirmée dans la Sunna et le consensus (idjma'). Le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, a dit : « Dis : ' ô Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre la punition du Feu de l'enfer et je cherche refuge auprès de Toi contre le châtiment de la tombe et je cherche refuge auprès de Toi contre la tentation du Massîh Ad-Dajjâl. Et je cherche refuge auprès de Toi contre la tentation de la vie et la mort »[1].

 

Le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, cherchait refuge contre lui pendant la prière[2] et les musulmans sont unanimes quant à son apparition.

 

Son histoire : Il apparaîtra sur une route entre la région du Châm[3] et l’Iraq et commencera à appeler les gens à l'adorer. La majorité des gens qui le suivront seront des Juifs, des femmes et des bédouins. Soixante-dix mille Juifs d'Asfahân (en Iran actuellement) le suivront et il parcourra la terre entière, comme le vent emporte la pluie dans toutes les directions, à l’exception de la Mecque et de Médine, car il sera empêché d’y pénétrer.

 

La durée de son séjour sera de quarante jours. Un jour comme une année, un jour comme un mois, un jour comme une semaine et le reste des jours sera semblables aux jours que nous connaissons. Il est borgne (c'est-à-dire un œil est aveugle et sur l'autre il y a un voile) et entre ses deux yeux seront écrit KA FA RA (ou kâfir selon les versions du hadith). Seuls les croyants seront capables de le lire. Il provoquera de grandes épreuves, parmi lesquelles le fait qu’il commandera au ciel et il pleuvra, et il commandera à la terre et elle produira de la végétation. Il aura avec lui un jardin et un feu. Cependant, son jardin sera un feu et son feu sera un jardin.

 

Le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, nous a mis en garde à son sujet en ces termes : « Quiconque entend parler de lui, qu’il s’en éloigne. Et quiconque l'atteint (c’est à dire qu’il le voit), qu’il récite les versets d’ouverture de sourate la caverne sur lui" - ou - "... qu’il récite les versets d’ouverture de sourate la caverne »[4].

 

2. La Descente de 'Issa (Jésus) Ibn Mariam

La descente de 'Issa Ibn Mariam est confirmée dans le Coran, la Sunna et le consensus des musulmans. Allah dit : « Il n’y aura personne, parmi les gens du Livre, qui n’aura pas foi en lui avant sa mort »[5].  

 

Cela fait référence à la mort de 'Issa qui arrivera après sa descente, comme cela a été interprété par Abou Houreyra. Le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, a dit : « Je jure par Allah, 'Issa Ibn Mariam descendra jugeant (l'humanité) avec la justice ». Ce hadith est unanimement reconnu authentique[6].

 

Les musulmans sont donc unanimes à propos de sa descente. Il descendra sur un minaret blanc à l'est de Damas, plaçant ses mains sur les ailes de deux anges. Alors il ne sera pas possible à un mécréant de sentir le parfum de son souffle, sans mourir. Et son souffle s'étendra aussi loin que sa vue s'étend. Il cherchera le Dajjâl jusqu’à l’atteindre par la porte de Ludd, où il le tuera. Il cassera la croix et supprimera la djizya (l’impôt de soumission des mécréants). Et la prosternation (d'adoration) sera seulement une -pour Allah le Seigneur de l'univers. Il accomplira aussi le Hajj et la 'Umra. Tout ceci est confirmé dans le recueil authentique de l’imam Mouslim et certains dans les deux recueils authentiques[7].

 

L’imam Ahmad et Abou Dâoûd ont rapporté que « 'Issa restera pendant quarante ans après le meurtre du Dajjâl. Puis, il mourra et les musulmans prieront sur lui »[8]. Al-Boukhâri mentionne dans « At-Târîkh » qu'il sera enterré à côté du Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, et Allah est plus savant.[9]

 

3. L'Apparition de Ya'juj et Ma'juj

Ces deux noms ne sont pas arabes ou bien ils sont peut-être tiré des noms arabes « Ma'j » qui signifie la manifestation tapageuse, ou de « Ajij » qui signifie l’embrasement et l’allumage d'un feu. Ils sont deux nations de la tribu d'Adam qui existent déjà actuellement, comme l’indiquent les preuves du Coran et de la Sunna.

Allah dit concernant l'histoire de Dhoul-Qarnayn : « Et quant il eut atteint un endroit situé entre les Deux Barrières (montagnes), il trouva derrière elles une peuplade qui ne comprenait presque aucun langage. Ils dirent : “ô Dhoul-Qarnayn, les Yajoûj et les Majoûj commettent du désordre sur terre. Est-ce que nous pourrons t’accorder un tribut pour construire une barrière entre eux et nous ? ”»[10].

 

Aussi, le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, a dit : « Le Jour de Jugement Allah dira : 'ô Adam, monte et extraie les gens du Feu de ta descendance.' Adam dira : ' qui sont les gens du Feu de l'enfer ? ' Allah dira ' de chaque mille, neuf cent quatre-vingt-dix-neuf. A ce moment, les enfants auront des cheveux blancs et chaque femme enceinte laissera tomber sa charge (c'est-à-dire avortera). Et vous verrez les gens comme s'ils étaient  ivres, alors qu’ils ne seront pas ivres. Mais la punition d'Allah sera sévère ». Ces nouvelles affligèrent sévèrement les compagnons, qui dirent alors : « Ô messager d'Allah, qui parmi nous sera cet homme parmi les milles ?" Il (Prières et bénédictions d’Allah sur lui) dit : « Annoncez la bonne nouvelle, parmi vous seront celui-ci et parmi Yajoûj et Majoûj seront les milles »[11].

 

Leur apparition, qui est un des signes de l'Heure, ne s’est pas encore réalisé. Cependant, ses premières indications étaient présentes du temps du Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui. Il est confirmé dans deux Sahih que le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, a dit : « Aujourd'hui un trou a été ouvert dans la barrière de Yajoûj et Majoûj, comme ceci et il a fit un cercle avec son index et son pouce »[12].

 

Ainsi, leur apparition est confirmée dans le Coran et la Sunna. Allah dit : « Jusqu’à ce que soient relâchés les Yajoûj et les Majoûj et qu’ils se précipiteront de chaque hauteur; c’est alors que la vraie promesse s’approchera »[13].

 

Le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, a dit : « En vérité l'Heure ne sera pas établie jusqu’à ce que vous voyiez dix signes avant cela. » Alors il a mentionna : «La fumée, le Dajjâl, la Bête, le lever du soleil de l'ouest, la descente de 'Issa Ibn Mariam, Ya'juj et Ma'juj, trois tremblements de terre (dans lesquels la terre s'ouvrira et avalera ceux au-dessus) -un à l'est, un à l'ouest et un dans la péninsule Arabe. Et le dernier sera un feu qui sortira du Yémen, qui conduira les gens au lieu (final) d'assemblée »[14].

 

Leur histoire se trouve dans le hadith de Nawwâs Ibn Sam'ân. Le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, a dit concernant 'Issa Ibn Mariam, après que le Dajjâl soit tué : « Quand Allah révélera à 'Issa : « Je viens de faire sortir des êtres que nul ne pourra combattre (les peuples de Ya’juj et Ma’juj). Mets Mes serviteurs à l’abri de leur mal sur le mont Tor. ». Ensuite Allah enverra Yajoûj et Majoûj qui déferleront de toute hauteur. Leurs avant-gardes passeront par le lac de Tibériade et boiront toute son eau. Quand leurs arrière-gardes passeront par là, elles diront : « Il y a eu de l’eau ici jadis. » Ils continueront à voyager jusqu’à ce qu'ils s'arrêtent à la montagne d'Al-Khamar, qui est le mont de Bayt-ul-Maqdis. Alors ils diront : « Nous avons tué ceux sur la terre, venez, allons tuer maintenant ceux dans le ciel ». Ils commenceront à jeter leurs flèches vers le ciel et Allah leur renverra leurs flèches,  enduites de sang.  ‘Issa sera assiégé avec ses compagnons. A ce moment un seul bœuf vaudra pour l’un d’eux mieux que cent dinars de votre époque. ‘Issa et ses compagnons prieront Allah le Très Haut qui suscitera chez leurs ennemis ces vers qui infestent parfois le nez des troupeaux. Ces vers s’accrocheront à leurs cous et les dévoreront. Ils périront comme un seul homme. A ce moment ‘Issa et ses compagnons redescendront dans la plaine. Ils n’y trouveront pas la place de la paume de la main qui ne soit pleine de leur charogne infecte. ‘Issa et ses compagnons invoqueront alors Allah le Très Haut qui enverra des oiseaux gigantesques, ayant des cous pareils à ceux des chameaux de Khorâssân. Ces oiseaux emporteront ces immondices là où Allah voudra »[15].

 

4. L'Apparition de la Bête

Linguistiquement, le mot « dâbbah » s’attribue à toute créature qui se déplace sur terre. Il s’agit ici de la Bête qu'Allah fera sortir quand l’avènement de l'Heure sera imminent. Son apparition est confirmée dans le Coran et la Sunna. Allah dit : « Et quand la Parole tombera sur eux, Nous leur ferons sortir de terre une bête qui leur parlera; les gens n’étaient nullement convaincus de la vérité de Nos signes [ou versets] »[16].

 

Et le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, a dit : « En vérité l'Heure ne sera pas établie jusqu’à ce que vous ne voyiez dix signes avant cela. » Et il a mentionné parmi eux : « la Bête ». 

 

Il n'y a rien de mentionné dans le Coran ou la Sunna authentique qui indique le lieu où cette Bête apparaîtra et sa description. Ceci n’a été mentionné que dans des ahâdîths, sur lesquels il y a spéculation concernant leur authenticité. Le Coran indique cependant qu’il s’agit d’une Bête qui avertira l'humanité de la proximité de la punition et de la destruction et Allah est plus savant.

 

5. Le lever du soleil de l'Ouest

Le lever du soleil de l'ouest est confirmé dans le Coran et Sunna authentique. Allah dit : « Le jour où certains signes de ton Seigneur viendront, la foi en Lui ne profitera à aucune âme qui n’avait pas cru auparavant ou qui n’avait acquis aucun mérite de sa croyance »[17].

 

Il est question ici du lever du soleil à l'ouest, car le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, a dit : « L'Heure ne se lèvera que lorsque le soleil se lèvera à l'ouest. Et quand il se lèvera et que les gens le verront, ils croiront  tous et ce sera quand : « Le jour où certains signes de ton Seigneur viendront, la foi en Lui ne profitera à aucune âme qui n’avait pas cru auparavant ou qui n’avait acquis aucun mérite de sa croyance »[18]. [19].



[1] Rapporté par Mouslim (590)

[2] Rapporté par Al-Boukhâri (832) et Mouslim (589)

[3] Région au nord de la péninsule arabique qui contient l'équivalent des États actuels de Syrie, Jordanie, Liban et Palestine.

[4] Voir le hadith de Nawwâs Ibn Sam'ân dans le recueil authentique de Mouslim : Livre des Tourments (n°2937).

[5] Sourate 4 Les femmes, verset 159

[6] Rapporté par Al-Boukhâri (2222) et Mouslim (155)

[7] Voir le hadith de Nawwâs Ibn Sam'ân dans le recueil authentique de Mouslim : Livre des Tourments (n°2937). Quant à sa parole : « il cassera la croix et supprimera la djizya. Et la prosternation (d'adoration) sera seulement une - pour Allah le Seigneur de l'univers » elle est trouvée dans le hadith d'Abû Houreyra dans le Sahih Al-Boukhâri (n°3448) et le Sahih Mouslim (n°155)

[8]  Rapporté par Ahmad (9259), Abû Dâoûd (4324), Ibn Hibbân (8/277) et Al-Hakim (2/595) qui l'a authentifié et Adh-Dhahabi a consenti. Il est aussi rapporté par Ibn Abi Chayba (15/158) et Ibn Jarîr (9/388) d’après le hadith d'Abou Houreyra. Ahmad Châkir juge sa chaîne authentique dans ses notes de Al-Mousna

[9] Rapporté par Al-Boukhâri dans « At-Târîkh-ul-Kabir » (1/263), At-Tirmidhi (3617) et Al-Ajuri dans As-Shari'a (p. 381) d’après : 'Uthman Ibn Ad-Dahhâk d'après Muhammad Ibn Youssouf Ibn 'Abdillah Ibn Salam d’après son père sur l'autorité de son grand-père qui a dit : « Il est écrit dans la Torah, la description de Muhammad et la description de 'Issa Ibn Mariam. Et il sera enterré avec lui. » Al-Boukhâri a dit : « Ce n'est pas authentique à mon avis et ne doit pas être suivi. » At-Tirmidhi a dit : « C'est un hadith hassan gharib. » Al-Hâfidh Ibn Hadjar a dit dans Al-Fath (7/66) : « Et il est rapporté d’après elle (c’est à dire 'Aïcha (radiallahu ‘anha) - dans un hadith qui n'est pas confirmé, qu'elle a demandé la permission du prophète, que si elle devait lui survivre, elle serait enterrée à côté de lui. Ce dernier lui répondit : « Et comment pourrais-tu le faire quand il n'y a rien en ce lieu que ma tombe et les tombes d'Abu Bakr, 'Umar et 'Issa Ibn Mariam. » Et dans les narrations de Médine (Akhbar-ul-Madina) d'une source faible, il est rapporté qu'Ibn Sa’îd Al-Moussayb (radiallahu ‘anhu) a dit : « En vérité, les trois tombes sont dans une section de ' la maison de ‘Aïcha. Et il y a la place où la tombe de 'Issa Ibn Mariam est placée. »

[10] Sourate 18 La caverne, versets 93-94

[11] Rapporté par Al-Boukhâri (6530) et Mouslim (222) d’après le hadith d'Abu Sa’îd Al-Khoudri. Et la formulation trouvée dans les deux est : « Il dira : « extraie les gens du Feu... » La formulation trouvée dans Al-Boukhâri (6529) est : « extraie les Gens du Feu de l'enfer de ta descendance. » Cette formulation est très près de la formulation mentionnée par Cheykh Ibn Sâlih Al 'Otheymine

[12] Rapporté par Al-Boukhâri (7135) et Mouslim (2880) d’après le hadith de Zaynab Bint Jahsh

[13] Sourate 21 Les prophètes, versets 96-97

[14] Rapporté par Mouslim (2901) d’après le hadith d'Ibn Houdheyfa Ousseyd Al-Ghifâry

[15] Rapporté par Mouslim (2937). Voir les commentaires de An-Nawawi sur le hadith dans Riyad-us-Sâlihîn (1817)

[16] Sourate 27 Les fourmis, verset 82

[17] Sourate 6 Les bestiaux, verset 158

[18] Sourate 6 Les bestiaux, verset 158

[19] Rapporté par Mouslim (4636) et (157) d’après le hadith d'Abou Houreyra 

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message