Side Links

  |      |   

La religion islamique est sans aucun doute la religion de la clémence, de la compassion et de la pitié, celle qui appelle au rejet de la cruauté et de la dureté des cœurs. Elle invite ses adeptes à prendre pour modèle le messager d’Allah (Paix et bénédiction d'Allah sur lui), au sujet duquel Allah dit : « C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux ! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage »[1].
 
Les enseignements islamiques incitent à la clémence, la pitié et l’affection pour les faibles et les indigents, ainsi le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « Ceux qui ont pitié des autres, Allah sera Miséricordieux envers eux. Ayez pitié de ceux qui sont sur terre, pour que Celui qui est aux cieux soit Miséricordieux envers vous »[2].
 
L’islam a imposé la clémence envers toute l’humanité, même s’il s’agit des ennemis sur le champ de bataille. Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) dit à ce propos : « Faites du bien aux prisonniers de guerre ».
 
Si telles sont les recommandations du noble messager pour les prisonniers de guerre, qu’en est-il alors de ceux avec qui on vit en paix ? La clémence islamique ne s’arrête pas aux humains, elle se soucie même des animaux. C’est ainsi que d’après un hadith authentique du Messager (Paix et bénédiction d'Allah sur lui), un homme s’est fait pardonner et introduire au Paradis à cause de sa clémence et de sa bienfaisance envers un animal. Le Messager (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « Alors qu’un homme marchait sur un chemin, et qu’il était pris par une terrible soif, il trouva un puits d’eau dans lequel il descendit et but. Puis quand il sortit, il trouva un chien en train de haleter et de lécher le sol humide, tellement il avait soif. Alors l’homme dit : « Ce chien est certainement assoiffé autant que moi je l’étais », alors il redescendit dans le puits, puisa de l’eau dans sa pantoufle, la saisit par sa bouche et ressortit pour en donner à boire au chien. Alors Allah le récompensa (pour ce bienfait) en lui pardonnant ses péchés. - Pouvons-nous être récompensés pour nos actions envers les animaux sauvages ? » Demandèrent les compagnons au Messager (Paix et bénédiction d'Allah sur lui), et il répondit (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) : « Oui, il y a une récompense pour chaque être vivant »[3].
 
À l’inverse, une femme a mérité la colère d'Allah et est entrée en Enfer pour avoir nuit à un animal et manqué de clémence et de pitié envers lui. Le Messager (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « Une femme est entrée en Enfer à cause d’une chatte qu’elle a enfermée jusqu’à la mort. Elle ne lui a pas donné à manger ni à boire, et ne l’a même pas laissée se nourrir d’insectes »[4].
 
Les nobles directives prophétiques prônant la bienfaisance et la pitié pour les animaux sont très nombreuses. Si telle est la clémence de l’islam vis-à-vis des animaux, que dire de l’être humain, qu’Allah a honoré et élevé au dessus de toutes Ses créatures ?


[1] -Al Imrân : 159.
[2] -Rapporté par At-Tirmidzî.
[3] -Rapporté par Al-Bukhârî.
[4]- Rapporté par At-Tirmidzî.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message