Side Links

  |      |   

    Cheikh Al-Islam Ibnou Taymiyya (qu'Allah lui fasse miséricorde) dit :

   Sachez que le fait d'être habitué à s'exprimer dans une langue par accoutumance agit avec une grande influence sur notre cerveau et sur notre comportement mais également sur notre pratique de la religion de façon évidente.

Il en résulte, de ce fait, la recherche d'une certaine identité vis-à-vis du « tronc » de cette communauté qui sont [les premières générations] d'entres les Compagnons et ceux qui les ont suivi.

Ce rapport ne fera qu'améliorer notre raisonnement, la pratique de la religion et notre comportement.

De plus, la langue arabe est l'essence même de l'Islam et son apprentissage est une obligation religieuse.

En effet, la compréhension du Coran et de la Tradition Prophétique (Sounnah) est obligatoire et cela n'est possible qu'en ayant compris la langue arabe au préalable, c'est-à-dire que les moyens qui sont nécessaires pour accomplir ce devoir religieux deviennent eux aussi obligatoires.

Il y a parmi ces obligations, celles qui sont propre à tout individu [Fardou Al-ai'n] et d'autres qui concernent la communauté entière [Fard Alkifa'ya] et donc, si certaines personnes les accomplissent le reste en est exempté.

C'est la signification de ce qu'a relaté Abou Bakr Ibnou Aby Chaybah qui a dit : « Issa Ibnou Younous nous a dit que Thawr a dit d'Oumar Ibnou Yazi'd qu'Oumar a écrit à Abou Moussa Al Ash'ary (qu'Allah l'agrée)  pour lui dire:

"Apprenez la Sounna et apprenez l'arabe; apprenez le Coran en arabe car il est en arabe".

Selon un autre récit (Hadith) rapporté par Oumar (qu'Allah l'agrée)il a dit :

"Apprenez l'arabe car elle fait partie de votre religion, et apprenez les obligations car ceci fait partie de votre Religion".

Ceci est donc l'ordonnance émanant d'Oumar (qu'Allah l'agrée), regroupant ainsi entre l'étude de la langue arabe et la compréhension des fondements de la jurisprudence islamique [Chari'a] qui combine [parfaitement] les choses qui nous sont nécessaires car la religion islamique implique la connaissance des paroles et des actes [à accomplir].

La connaissance de l'arabe est justement le moyen d'aboutir à la compréhension de ces paroles et la connaissance de la Sounna est le moyen de comprendre les actes dans l'Islam.[1]


 

 



[1] Article tiré du livre : [Iqtida'ou As-Sirat Al-Moustaqiim 2/207] du Cheikh Al Islam Ibnou Taymiyya (qu'Allah lui fasse miséricorde)
 

 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message