Side Links

  |      |   

Le messager d'Allah que les éloges et le salut d'Allah soient sur lui a dit: (Le fils d’Adam ne remplit pas de récipient pire que son estomac. Pourtant quelques bouchées suffisent au fils d'Adam pour bien se maintenir. S’il devait absolument le faire, qu’il réserve un tiers pour la nourriture, un tiers pour la boisson et un tiers pour la respiration). Rapporté par Ahmed.

Ce hadith contient des enseignements importants concernant le fait de préserver une bonne santé et de maintenir un corps sain.

En effet, l'imam Ibn Al-Qayyim commente ce hadith dans son ouvrage intitulé: ["Zâd ul-ma'âd fi hadye kheir al-ibâd", se préparer pour l'au-delà en adoptant la conduite du prophète] en disant ceci:

Il y a deux sortes de maladies: les maladies matérielles qui sont dues à l'introduction excessive d'une matière dans le corps, jusqu’à en nuire les comportements naturels. Il s'agit là, de la majorité des maladies qui sont causées par l'introduction d'aliments dans le corps, avant que les précédents n'eut été digérés, par l'excès de quantité de nourriture par rapport au besoin du corps, par la consommation d'aliments peux profitables et lents à digérer et par l'excès de consommation d'aliments à composition différentes et variés. En effet, lorsque le fils d'Adam remplit son estomac de ces aliments et qu'il s'y habitue, cela lui apporte diverses maladies dont, certaines disparaissent très lentement et d'autres plus rapidement.

En effet, lorsqu'il a une alimentation juste, qu'il se contente de la quantité dont il a besoin et qu'il est modéré quant à la proportion et la manière de s'alimenter, c'est alors que le corps en tire plus profit, que ce qu'il pourrait tirer d'une quantité excessive d'aliment.

Et l'alimentation est de trois degrés:

Le premier: le degré nécessaire.

Le second: le degré suffisant.

Le troisième: le degré excessif.

Le prophète nous a informé que quelques bouchées lui suffisent; afin de bien se maintenir, de ne pas perdre sa force et de ne pas s'affaiblir. Cependant, s'il dépasse les quelques bouchées, alors qu'il mange pour un tiers de son estomac et qu'il réserve un tiers pour la boisson et un dernier tiers pour la respiration. Et cela est, ce qu'il y a de plus utile pour le corps et pour le cœur. Car en effet, lorsque l'estomac est plein par la nourriture, la boisson n'a donc plus assez de place. Alors quand la boisson s'ajoute à la nourriture, il n y a donc plus assez de place pour la respiration, c'est alors que l'angoisse et la fatigue apparaissent, pour lui faire sembler comme un transporteur de charge lourde. Et ce, en plus de ce que cela engendre comme désagrément au cœur, la paresse des membres envers les adorations et la mobilisation de ces dernières vers les désirs que la satiété implique. En effet, le fait de remplir l'estomac de nourriture est nocif pour le cœur ainsi que pour le corps.

Mais cela, seulement si, telle est continuellement et la plupart du temps la situation. Par contre, si cela arrive de temps à autre, alors il n'y a pas de mal. En effet, Abou Houraira qu'Allah l'agrée a bu en la présence du prophète que les éloges et le salut d'Allah soient sur lui, jusqu’à dire: «par celui qui t'a envoyé par la vérité, je ne lui trouve plus de place». Les compagnons ont également mangé en la présence du prophète jusqu’à être plein.

La satiété excessive diminue la force et affaiblit le corps. Par ailleurs, ce qui renforce le corps en réalité, ce sont les aliments qu'il accepte et non pas l'excès de quantité.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message