Side Links

  |      |   

En Grande-Bretagne, le programme dit de prévention « Channel » visant à la signalisation des « radicaux » musulmans essuie de vives critiques depuis qu’un enfant de 3 ans a été désigné comme potentiel terroriste.

Au moins 484 enfants et pré-ados auraient été signalés aux services de renseignement via le programme national « Channel » en un an. Des signalements de radicalisation qui atteindraient 800 jeunes mineurs au total.

Cette paranoïa fait craindre les pires stigmatisations et amalgames lorsque des enfants de 3 ans, comme c’est le cas aujourd’hui, sont déclarés potentiels terroristes même avant de savoir parler. Le petit garçon habitant Londres à Tower Hamlets a été signalé en même temps que tous les membres de sa famille.

Le programme Channel permet aux écoles, services sociaux et services de santé de dénoncer tout individu potentiellement dangereux. Cependant, un simple dessin d’enfant avec une bombe ou une arme peut conduire à un signalement qui peut entraîner l’intervention de la police, des services sociaux et bien sûr l’enlèvement des enfants.

Une crainte de plus en plus importante dans les foyers musulmans britanniques qui voient chaque année le nombre de signalisations augmentées. Une situation inédite pour un pays anglo-saxon connu pour son ouverture et sa tolérance loin des stéréotypes. Depuis 2012, ce sont plus de 4000 personnes qui ont été signalées aux autorités.

En France, un programme similaire avait été mis en place en fin d’année 2014. Les Ministères de l’Intérieur et de l’Education Nationaleavaient ouvertement appelé à la délation provoquant d’importants traumatismes notamment chez des enfants de moins de 10 ans. Le cas Ahmed 8 ans fut l’affaire la plus médiatisée.

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message