Side Links

France : Les fidèles de Stains retrouvent le chemin de leur mosquée

12/4/2017 12:00:00 AM   |      |   

Pour la première fois depuis un an, la prière du vendredi a pu avoir lieu à la mosquée Al Rawda. Le lieu de culte, suspecté de dérives islamistes, avait été fermé en novembre 2016.

 

Du rez-de-chaussée de la mosquée Al Rawda monte crescendo la voix de l’imam. Il prononce les premiers mots de la khatba, le sermon qui vient avant la prière. Il est 13h15, ce vendredi à Stains. Les hommes se déchaussent en vitesse sous le porche pour assister à la prière. Depuis un an et un mois, ces incantations n’avaient pas retenti dans la grande salle.

Elle a été fermée le 2 novembre 2016, sur ordre de la préfecture, après des soupçons de dérives radicales. Mercredi, la commission départementale de sécurité a mis fin à cette période de pénitence.

 


Les fidèles retrouvent le chemin de la mosquée Al Rawda.

Des dizaines de fidèles retrouvaient donc pour la première fois le chemin de la mosquée ce vendredi. Devant le portail d’entrée, ils sont accueillis chaleureusement par des hommes vêtus de chasubles jaunes. « On est là pour surveiller chaque parole, même celle de l’imam ! », glisse Ezzat, membre du nouveau comité de vigilance mis en place par le centre culturel franco-égyptien.

L’association qui gère les lieux a dû mettre en place cette équipe de bénévoles pour surveiller les allées et venues. C’était l’une des exigences du ministère de l’Intérieur, depuis que les services de renseignement avaient repéré, une fois, à l’entrée de la mosquée, la présence de Fabien Clain et Adrien Guihal, deux djihadistes notoires. L’association, elle, ne s’était aperçue de rien. Les habitués non plus.

Personne n’a vraiment été témoin non plus des propos tendancieux de Hatim Roinzo, le jeune imam venu du Val-de-Marne. « Il paraît que ses prêches étaient un peu hard », glisse un fidèle. « Il n’y avait pas de réelles raisons de fermer la mosquée. On ne peut pas associer un lieu au comportement d’une personne. Et puis on ne peut pas contrôler tout le monde », estime Chérif, 22 ans.

 

https://fr.news.yahoo.com 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message