Side Links

France : La grande mosquée d’Évreux change de format

12/6/2017 12:00:00 AM   |      |   

Trop cher, trop complexe, le projet de grande mosquée a été revu à la baisse au profit d'un bâtiment beaucoup plus simple. Les travaux viennent d'être relancés.

L’emprise et les espaces intérieurs n’ont pas changé. Articulés autour d’une grande salle de prières de plus de 500 m2, les salles de cours, la bibliothèque et les sanitaires nécessaires aux ablutions des fidèles sont toujours là. Mais le projet initial, présenté en avril 2013 dans le gymnase Joliot-Curie lors d’une réunion organisée par l’UCME, a considérablement changé.
Hormis les espaces intérieurs, il ne reste plus rien du lieu de culte contemporain imaginé et dessiné par l’architecte ébroïcien Alexandre Naïme, du cabinet AUA.


Un nouveau permis de construire

Débutés en janvier de cette année, sur la base du premier projet de grande mosquée, les travaux se sont rapidement arrêtés.

Ali Ferhati, le président de l’UCME (à gauche sur l’image), était sur le terrain le mardi 28 novembre, pour la reprise des travaux de la mosquée du boulevard du 14 juillet. (©Charles Giovacchini)
Chiffré à près de 3 M €, aménagements extérieurs compris, « le premier projet était beaucoup trop cher. Il ne rentrait pas dans notre budget » explique Ali Ferhati, le nouveau président de l’Union Cultuelle des Musulmans d’Évreux (UCME), en annonçant une économie de 800 000 € par rapport au premier projet.
Nous sommes revenus à quelque chose de plus simple, plus conforme à ce que doit être une mosquée


En onze mois, l’association, désormais propriétaire du terrain situé entre le Boulevard du 14 juillet et les terrains de tennis de l’ALM, a complètement revu l’aspect extérieur du bâtiment.
Finis les murs inclinés proposés par Alexandre Naïme, « trop compliqués à entretenir ». « Nous sommes revenus à quelque chose de plus simple, plus conforme à ce que doit être une mosquée ». Et de moins coûteux
 

Après avoir traîné pendant plus de dix ans et essuyé de nombreux recours en annulation du permis de construire et des décisions du conseil municipal, cette nouvelle version, plus classique, de la grande mosquée, commence à sortir de terre. Mardi, les ouvriers présents sur le chantier se sont mis à l’ouvrage sur la dalle coulée en janvier 2017 pour monter les murs.
Divisée en deux parties distinctes, cultuelle d’un côté et culturelle de l’autre, la mosquée de l’UCME comptera deux étages dans sa partie la plus haute. « Elle sera ouverte à tout le monde » précise Ali Ferhati.


À partir de quand ? « Il faut compter au moins 24 mois de travaux » espère le maître d’œuvre bénévole du chantier, « si tout se passe bien ». En clair, l’avancée de la construction de ce nouveau lieu de culte dépendra en grande partie de la bonne volonté des fidèles. De leur capacité à donner pour financer un projet revu à la baisse. 

Lettre d'information

© 2015 - 2016 All rights reserved Islam Message